Baisse de la mortalité routière : un record historique

Selon une dépêche AFP, le ministère de l’Intérieur se féliciterait d’avoir atteint un record historique en matière de mortalité routière. Sur une année, du 1er novembre 2010 au 31 octobre 2011, 3980 personnes auraient perdu la vie sur les routes françaises, ce qui n’était pas arrivé depuis 1945.

Mortalité routière: le dernier record remontait à décembre 2010

Même si la référence à l’année 1945 n’est pas forcément la plus pertinente et ce, pour un bon nombre de raisons à commencer par le volume du parc automobile français à l’époque difficilement assimilable à celui d’aujourd’hui en prenant en plus en compte la fin de la guerre, les 4 derniers mois ont été moins meurtriers qu’un début d’année 2011 qui s’annonçait très mal.

On comprendra ainsi l’opportunité saisie par le ministère de l’Intérieur de ne pas faire débuter l’année au 1er janvier 2011 puisque, souvenez-vous, l’objectif du chef de l’État est de passer sous la barre des 4000 morts.

Avec une année commençant en novembre 2010 et s’achevant fin octobre 2011, le souhait du président est ainsi réalisé.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres