Avertisseurs de radars : Coyote payant contre Waze gratuit

Vous le savez jusqu’en mai 2011 tout conducteur pouvait utiliser son avertisseur de radars pour être informé de l’emplacement des cabines flasheuses. Vous n’êtes ainsi pas non plus sans savoir que le 11 mai 2011, le Conseil Interministériel de la Sécurité Routière (CISR) a jugé pertinent d’interdire ces dispositifs, au même titre que les détecteurs de radars.

Résultat des courses, les fabricants d’avertisseurs de radars sont montés au front et un accord avec les autorités publiques a finalement été trouvé: remplacer les avertisseurs de radars par des assistants d’aide à la conduite. C’est ainsi que Coyote est devenu le premier fabricant d’outil d’aide à la conduite en janvier 2012.

Assistants d’aide à la conduite: une concurrence féroce

Dans son édition du vendredi 28 février 2014, le magazine Auto Plus a mené son enquête sur la querelle que se livrent les deux fabricants d’avertisseurs de radars les plus plébiscités, à savoir Coyote et Waze.

S’il n’est semble-t-il plus vraiment utile de présenter Coyote dont l’appli iCoyote est utilisée par 1,3 million de conducteurs, il parait intéressant de présenter Waze à ceux qui seraient passés à côté.

Créée en 2008 en Israël puis lancée en France au printemps 2010, l’application Waze ne s’est pas, à la différence de Coyote, conformer aux décisions gouvernementales de mai 2011, nous apprend Auto Plus. Ceci signifie donc que tout conducteur chopé en janvier 2012 (après publication du décret imposant le remplacement des avertisseurs de radars par des outils d’aide à la conduite) en train d’utiliser Waze pouvait «sur le papier» écoper d’un retrait de 6 points de permis et d’une amende de 1 500 €.

Il n’en a rien été et mieux encore, l’appli s’est fait racheter en juin 2013 par Google pour 700000 € environ, ce qui n’a évidemment pas manqué d’agacer les concurrents (dont Coyote) qui dénonçaient alors la concurrence déloyale dont Waze se rendait responsable et demandaient la suppression de l’appli. Début janvier 2014, Google, Waze et le gouvernement trouvaient un terrain d’entente.

Waze ou Coyote: qui a le meilleur service?

Si l’appli de Coyote coûte «1,79 €, 1 mois offert puis 49.99 €/an», l’appli Waze est gratuite. Ce qui suffirait déjà à expliquer que cette dernière fédère plus de 2,5 millions d’utilisateurs.

Toutefois, gratuité ne signifie pas nécessairement qualité du service et c’est pourquoi Auto Plus a décidé de tester les deux appli. Voici ce qui en ressort:

  • Pour repérer les radars fixes: Waze s’est planté deux fois, Coyote 4 fois;
  • Pour repérer les radars-tronçons: si «Waze a indiqué la présence d’un radar fixe en entrée de zone, et d’un autre à la sortie environ 7 km plus loin», Coyote a clairement identifié le type de radar dont il était question;
  • Pour repérer les radars mobiles: Coyote n’a pas relevé la présence de deux radars alors que Waze a fait un sans-faute.

Également testés au niveau des fausses alertes et du signalement de l’emplacement des radars mobiles mobiles, ces deux outils se sont donc livré un combat sans merci, à l’issue duquel Auto Plus révèle la victoire par K.O. de Waze, capable de signaler 98% des cabines rencontrées et 89% des contrôles mobiles croisés.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres