« L’autoroute intelligente », c’est quoi ?

L’autoroute A1, également nommée autoroute du Nord en ce qu’elle relie Lille à Paris, est l’autoroute la plus fréquentée de France. Propriété de la Sanef (sur sa partie payante), l’A1 pourrait nous dit LeParisien.fr faire peau neuve pour devenir ultra moderne.

Tout impatient de savoir ce que réserve la Sanef à son autoroute A1, vous vous rassurez cependant de voir naitre l’espoir que les bénéfices (scandaleux) des sociétés d’autoroutes puissent de temps en temps et outre pour l’entretien évident des infrastructures, servir aux usagers de la route.

Qui plus est, vous n’êtes pas sans savoir que les sociétés d’autoroute, dont la Sanef, ont (encore) pris la décision d’augmenter les tarifs des péages en février 2013 et vous vous dites dès lors qu’une modernisation de l’A1 est à ce stade, la moindre des choses.

Explorons sans plus attendre la promesse de «l’autoroute intelligente» à la sauce Sanef.

A1: Des capteurs Bluetooth au péage sans arrêt pour les poids-lourds

Fière de son «autoroute intelligente» censée être inaugurée au printemps 2013, la Sanef a débloqué la modique somme de 20 millions d’euros pour «améliorer la fluidité du trafic, l’information, la détection des accidents et le déclenchement des interventions».

L’amélioration de tous ces critères passe, poursuit LeParisien.fr par:

  • L’installation de 25 capteurs Bluetooth pour calculer son temps de parcours;
  • La mise en place de 80 caméras sur le réseau nord de la Sanef (A1 et A2);
  • L’installation de plusieurs panneaux d’information équipés de radars;
  • Le péage sans s’arrêter pour les poids lourds.

Voilà, voilà, c’est pas la panacée on vous le concède…

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres