Auto : le manque de sommeil se ressent après 20 minutes de conduite

Selon une étude présentée en juin dernier à l’occasion du congrès annuel de la Société européenne d’anesthésiologie, dont les résultats nous sont relayés par la rédaction du Figaro.fr, «les effets d’une mauvaise ou courte nuit apparaissent après 20 minutes de conduite».

Pour les besoins de l’étude, le Dr Ségolène Arzalier-Daret et ses collègues du CHU de Caen ont choisi plusieurs internes pour qu’ils effectuent, le lendemain d’une nuit de garde aux termes de laquelle ils avaient dormi environ 3 heures, une simulation de 15 minutes de conduite en ville, suivie d’une autre de 60 minutes de conduite monotone sur autoroute. En face d’eux, d’autres internes qui avaient eu une nuit de sommeil normale ont été soumis aux mêmes épreuves.

Fatigue au volant: une déviation latérale généralisée dès la 20e minute de conduite

Si les résultats pour la conduite en ville n’ont pas été particulièrement probants, les conducteurs fatigués ont roulé en moyenne 2 km/h de moins que les autres, les premiers se sont tous livrés à une déviation latérale, c’est-à-dire une sortie de file ou encore l’impossibilité de garder une ligne droite, dès la 20e minute de conduite.

Un autre constat a ainsi pu être opéré, la modulation de la vitesse en fonction de la circulation est devenue difficile pour les conducteurs en manque de sommeil à partir de la 30e minute. L’étude indique par ailleurs que «la réversibilité des anomalies n’est pas immédiate et elles persistent le surlendemain de la garde».

En gros, l’étude révèle que les troubles de la conduite chez une personne ayant une dette de sommeil, apparaissent à la 20e minute. Pour tenter de pallier ce phénomène très dangereux, la somnolence au volant étant la cause d’un accident mortel sur trois sur autoroute d’après la sécurité routière, les constructeurs auto souhaitent «équiper toutes les voitures d’alertes électroniques en cas de mouvements latéraux anormaux du véhicule».

Source: LeFigaro.fr & LeQuotidiendumédecin.fr

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres