Auto : finis les PV injustifiés !

Le nom de Christian Cadiot vous dit quelque chose? Mais si, souvenez-vous, on lisait ce nom un peu partout dans la presse la semaine dernière. Emblème de la déferlante de PV injustifiés et injustifiables, Christian Cadiot est cet automobiliste du Maine-et-Loire, qui s’était vu attribuer près de 38 PV depuis 2008 jusqu’à aujourd’hui pour une voiture qu’il a vendue en 2008, évidemment.

Ayant entamé une grève de la faim pour que cesse la machine de guerre des poursuites judiciaires à son endroit, Christian Cadiot a finalement bénéficié de l’aide de Dominique Baudis, autrement nommé «Défenseur des droits», soit l’homme de la situation en l’espèce.

Le Conseil constitutionnel statue sur une loi mettant fin aux PV abusifs

C’est dans ces conditions que le Conseil constitutionnel a validé, vendredi 09 décembre, un projet de loi voté par le Parlement le 16 novembre pour mettre un terme à la distribution abusive de PV, notamment quand le destinataire de l’amende a été, mais n’est plus le propriétaire de la voiture.

Il était temps, vous dites-vous, qu’un tel «délire bureaucratique» pour reprendre les termes de Dominique Baudis, cesse.

En effet, le cas de Christian Cadiot, bien qu’emblématique d’un dysfonctionnement profond, n’est pas isolé ni même le pire. Selon la rédaction du Parisien.fr, «le record est détenu par un automobiliste de Nantes qui avait reçu 113 PV injustifiés, dont 37 le même jour, mais un magistrat a fait annuler tous ces PV».

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres