Auto : placer une caméra embarquée pour filmer la route

Tout automobiliste le sait, pour contester sa responsabilité dans un accident de la route ou dans la commission d’une infraction, il aura besoin de faire valoir des preuves auprès de la police ou auprès de l’assureur.

Celles-ci n’étant pas toujours évidentes à obtenir, la rédaction du magazine Auto Plus propose, dans son édition du lundi 10 décembre 2012, un dossier pratique intitulé «Bien installer une caméra embarquée». Comme son titre l’indique, l’astuce ainsi délivrée est de placer une caméra à bord du véhicule pour que celle-ci filme la route.

Installer une caméra à bord : mode d’emploi

L’idée est attirante. Installer une mini caméra à bord de sa voiture et la laisser filmer la route, de telle sorte qu’en cas d’accrochage dans lequel vous n’avez aucune responsabilité, ou qu’en cas de PV abusif, vous soyez en permanence prémuni et vous puissiez vous prévaloir du film.

Toutefois, et c’est là qu’Auto Plus délivre ses précieux conseils, étant donné qu’il s’agit d’un accessoire supplémentaire dans votre auto, il convient de bien choisir l’emplacement de la mini caméra, afin que les films que celle-ci enregistre soient de qualité et qu’elle ne gêne pas votre vision de la route.

En ce qui concerne l’emplacement de la caméra, Auto Plus conseille de la mettre « derrière le rétroviseur central » en veillant à ce « qu’elle se situe dans le champ d’action des essuie-glaces, pour assurer une image parfaite, même par temps de pluie ».

Niveau modèles de caméras, le magazine a déjà procédé à un classement, que nous reproduisons ci-dessous :

  • La « meilleure » : Carcamone HD 720P à 129€ ;
  • La « plus discrète » : Camsports EVO HD 720P à 159€ ;
  • La « plus évoluée » : Gobandit GPS HD à 199€ ;
  • La « plus solide » : Gopro HD HERO2 à 289€.

Un équipement qui plait aux courtiers auto

Selon une information du Figaro.fr, certains courtiers proposent même aux conducteurs une réduction de cotisation d’assurance auto pouvant atteindre 30% pour l’installation d’un tel dispositif. En effet, ils s’appuieraient sur l’idée qu’un conducteur ayant opté pour cette démarche (on comptait en février 2014, 30 000 véhicules équipés de caméra en France selon LeFigaro.fr) ne pourrait être qu’un bon conducteur, particulièrement sûr de sa conduite, sinon il ne prendrait évidemment pas le risque d’être filmé en permanence.

Toutefois, les compagnies d’assurance auto considéreraient que les responsabilités dans un accident de la circulation sont suffisamment établies par le constat amiable et l’expertise.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres