Auto : attention aux éthylotests bidon

Comme vous le savez, dès le 1er juillet 2012, la détention d’un éthylotest à bord du véhicule deviendra obligatoire. La rédaction du Parisien.fr prévient les automobilistes de la mise en vente de quelques «150 modèles jugés peu efficaces».

En d’autres termes, le décret du 1er mars 2012 rendant obligatoire la possession d’un éthylotest dans chaque voiture a sans trop de surprise, entraîné son lot de charlatans avant même son entrée en vigueur.

Éthylotest obligatoire: gare aux arnaques sur Internet

Sans trop de surprise non plus, Fanny Guibert, journaliste pour «60 millions de consommateurs», dont les propos sont rapportés par LeParisien.fr, précise que « les consommateurs doivent être vigilants. Depuis la publication du décret, beaucoup de sites montés à la va-vite proposent des produits douteux.»

Sur Internet donc, les consommateurs qui sont à la recherche d’un éthylotest, ont d’ores et déjà l’embarras du choix puisqu’une simple saisie du terme «éthylotest» sur Google renvoie plus d’un million de résultats.

Fanny Guibert met donc en garde contre ce qu’elle qualifie d’ «éthylotests gadgets sans garantie sérieuse» et de confier que les prix pratiqués sur ces sites suffisent à rendre compte d’une supercherie puisque des «alcootests chimiques normalement vendus à 1€ [se retrouvent] mis en ligne à 5€. Des appareils numériques à 10€, alors que des équipements de ce type coûtent aux environs de 100€.»

Le problème majeur qui se pose est que l’automobiliste ou le motard, désireux d’acheter son éthylotest en ligne, ne peut pas non plus se fier aux mentions de type «conforme à la norme SF» qui constituent normalement un gage de sécurité, pas plus qu’au sigle de la sécurité routière tellement prisé par les vendeurs d’éthylotests qu’ils demandent même à l’acheter, révèle Fanny Guibert.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres