Auto : les ambitions écologiques du gouvernement

Afin d’aider le secteur automobile à s’en sortir, le gouvernement parie sur le développement de véhicules propres. Explications…

En réaction aux annonces du groupe PSA le 13 juillet dernier d’un plan de restructuration prévoyant 8000 suppressions de poste, le gouvernement se réunit ce mercredi 25 juillet afin de dévoiler son programme d’aide au secteur auto.

Voitures électriques: vers un bonus écologique de 7000€?

La mesure phare du plan de soutien du gouvernement au secteur automobile est le coup de pouce apporté au développement des voitures propres, véhicules électriques et hybrides, en renforçant le bonus écologique comme suit:

  • Bonus écologique de 7000€ au lieu de 5000€ actuellement pour les voitures électriques;
  • Bonus écologique de 4000€ contre 2000€ aujourd’hui pour les voitures hybrides.

Par ailleurs, l’aide de l’État vise aussi les professionnels. À ce titre, le gouvernement s’engage à:

  • acheter exclusivement des véhicules « à usage urbain » électriques;
  • prévoir des facilités de financement pour les équipementiers et constructeurs auto en difficulté face à la baisse des ventes automobiles en Europe et de réorienter des investissements déjà prévus vers la recherche et développement (R&D).

Enfin, il est prévu que les bonus des «véhicules thermiques faiblement polluants s[oie]nt augmentés de 100 ou 150€ selon les cas». Pour rappel, les véhicules émettant entre 91 et 105 grammes de CO2 par kilomètre sont actuellement subventionnés à hauteur de 100€, et ceux émettant entre 61 et 90 g/CO2/km, à 400€.

Pour l’instant, on ignore si le malus écologique pour les acquéreurs de véhicules les plus polluants doit également être renforcé.

L’ensemble des mesures ainsi annoncées par le gouvernement vise l’objectif suivant: «25 % des nouveaux véhicules seront électriques ou hybrides». Pour ce faire, il s’engage également à accélérer «l’implantation de bornes de recharge des véhicules électriques et hybrides, essentielles à leur déploiement».

Source: AFP

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres