Les assurances ne prendront plus en compte le sexe pour fixer leurs tarifs

La décision vient de haut. C’est la Cour de Justice de l’Union européenne (CJUE) qui vient de statuer sur la discrimination qu’entraînait jusqu’à présent la prise en compte du sexe comme critère de tarification de l’assurance.

Mesdames, mesdemoiselles, à compter du 21 décembre 2012, date de prise d’effet de la mesure, vous ne bénéficierez vraisemblablement plus de tarifs de contrats d’assurance automobile privilégiés.

Considérer le sexe comme un facteur de risque en assurance serait discriminatoire

La décision de la CJUE sonne donc le glas des offres avantageuses pour les femmes en assurance automobile, et se traduira vraisemblablement, à entendre les compagnies d’assurance britanniques, par une augmentation vertigineuse des tarifs d’assurance imposés aux femmes âgées de moins de 30 ans.

En effet, jusqu’à présent, celles-ci paient une cotisation d’assurance auto inférieure de moitié à celle due par les hommes du même âge.

Bien évidemment, cette décision de justice s’applique à toutes les assurances, quelle que soit la forme. Il en va donc de même en assurance santé, où cette fois les femmes paient plus cher que les hommes, notamment en raison de leur espérance de vie, plus longue.

La décision de la CJUE devra donc être intégrée aux législations nationales afin d’entrer en vigueur le 21 décembre 2012, jour de la fin du monde selon le calendrier Maya.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres