OVNI du marché : l’assurance contre les enlèvements extra-terrestres

assurance enlevement extra-terrestre

La dernière police en vogue sur le marché américain : une assurance contre les enlèvements extra-terrestres. Un business lucratif qui a séduit plusieurs milliers d’honnêtes citoyens, prêts à débourser une belle somme d’argent pour être indemnisées en cas de kidnapping par les petits hommes verts.

Ce n’est pas de la science-fiction : il est possible de souscrire une assurance contre les enlèvements extra-terrestres. Plusieurs compagnies d’assurance américaines proposent en effet des offres qui permettent aux assurés d’être indemnisés s’ils survivent à un kidnapping alien ou à leurs proches de toucher une indemnisation en cas de décès.

L’assurance au-delà du réel

Les récits d’enlèvements par des petits hommes verts ne datent pas d’hier, et les polices d’assurance qui les indemnisent non plus. La première a été lancée en 1987 par un homme d’affaires de Floride, prévoyant une indemnisation d’un dollar par an à quiconque parvenant à prouver la véracité d’un kidnapping extra-terrestre. Aujourd’hui, de nombreuses compagnies d’assurance exploitent le filon : les sociétés d’assurance anglaises Lloyd’s of London et Goodfellow Rebecca Ingrams Pearson, ou encore l’américain UFO Abduction Insurance sont parvenus à convaincre des milliers personnes de l’utilité d’un tel contrat. Les garanties dépendent du type de couverture choisie : elles peuvent par exemple prendre en charge les grossesses non-désirées suite à l’enlèvement ou encore les conséquences physiques et mentales d’une auscultation par les aliens.

L’assureur américain UFO Abduction Insurance indemnise ses assurés à hauteur de 10 millions de dollars s’ils survivent à un enlèvement extraterrestre. L’indemnité s’élève à 20 millions de dollars si les ravisseurs ont envisagé de manger leur otage durant sa captivité. La société prétend avoir vendu plus de 20 000 polices depuis sa création en 1987.

Prouver son enlèvement

Comme n’importe quelle autre compagnie d’assurance, les assureurs du paranormal exigent tout de même des preuves des dires de leurs clients afin d’éviter toute fausse déclaration. Pour toucher une indemnisation, l’assuré doit être en mesure de prouver la venue d’extra-terrestres sur Terre dans les 30 jours suivant l’enlèvement, par exemple en présentant un certificat signé par les autorités militaires ou en ramenant des preuves matérielles (photographies ou vidéos des ravisseurs). Certains assureurs, comme Lloyd’s of London, s’autorisent même à utiliser un détecteur de mensonges pour éviter les fraudes…

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres