Achat d’une voiture sur un salon : comment se rétracter ?

Prêt de sa voiture

Bien que la loi Hamon renforce depuis plusieurs mois les droits des consommateurs, les véhicules achetés comptant sur un salon ne bénéficient toujours de délais de rétractation. 

Grisés par la multiplicité des modèles et séduits par les arguments des vendeurs, certains visiteurs sortent facilement leur chéquier sur un salon automobile, au risque de le regretter quelques jours plus tard… En effet, le droit de rétractation ne s’applique pas sur les véhicules achetés comptant. Aussi, il est préférable de prendre tout son temps avant de se lancer dans l’achat d’une voiture.

Pour une voiture achetée comptant

La voiture était suréquipée, trop chère, la décision a été prise trop vite et l’acheteur souhaite changer d’avis ? Contrairement aux commandes effectuées par correspondance ou lors de démarchage à domicile, qui peuvent s’annuler pendant 14 jours (7 jours avant 2014), les achats payés comptant lors d’une foire ou d’une manifestation commerciale ne bénéficient d’aucun délai de rétractation.

Voiture achetée sur un salon

La vente d’une voiture achetée lors d’un salon de l’automobile est ferme et définitive dès que le vendeur coche sur le bon de commande que l’achat est réalisé comptant.

Le crédit couvre l’acheteur

Le client qui souhaite annuler la vente sera donc impuissant, sauf s’il a affaire à un vendeur compréhensif ou s’il avait l’intention de recourir à un prêt pour financer son véhicule. Dans ce cas, le commercial doit avoir indiqué sur le bon de commande qu’il s’agit d’un achat à crédit. Cette option permet à un client dont, par exemple, le crédit est refusé de se désister pendant un délais de 14 jours à compter de la date de la commande et d’obtenir le remboursement de son acompte.

Astuce Malynx !

Lorsque le prêt est contracté par un autre établissement financier que celui proposé par la concession, les consommateurs doivent se montrer vigilants et veiller à ce que la case « crédit » soit bien cochée sur leur contrat.

La loi Hamon fixe de nouvelles règles

Votée en mars 2014, la loi Hamon a toutefois permis de protéger les consommateurs lors de leurs achats dans les salons et les foires commerciales.

  • Désormais, le professionnel est obligé d’informer le client par écrit et avant la signature du contrat qu’il ne bénéficie d’aucun délai de rétractation.
  • Cette information doit être claire, lisible et présentée dans un « encadré apparent ».

Attention donc au coups de coeur, aux sourires des hôtesses, aux discours des commerciaux et aux chromes des bolides… Les salons automobiles présentent de nombreux attraits, mais peuvent aussi détourner un consommateur de l’achat de raison ou de la bonne affaire qu’il espérait réaliser.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres