À quoi est vraiment due l’envolée des prix du carburant ?

En tant que conducteur, vous avez subi de plein fouet l’envolée des prix du carburant qui a atteint un point fatidique en 2011. Vous êtes-vous déjà sérieusement demandé à quoi était vraiment due cette hausse des prix? Entre révoltes arabes, prix du pétrole brut et baisse de l’euro, les arguments n’ont pas manqué pour justifier cette hausse incessante. Mais, comme nous, vous avez la sensation que tout n’a pas vraiment été dit et que finalement, la vérité sur la hausse des prix du carburant, complexe on le conçoit, est un peu ailleurs.

Le rôle sous-estimé de la taxe intérieure sur les produits pétroliers (TIPP)

Souvent laissée de côté lorsque l’on parle des prix de l’essence à la pompe, la taxe intérieure sur les produits pétroliers apparaît pourtant comme étant une cause plus que probable de cette augmentation des prix du carburant.

En effet, et ce n’est un secret pour personne, l’État prélève un impôt sur le carburant, que l’on appelle la taxe intérieure sur les produits pétroliers (TIPP). Cette taxe est un droit d’accise également appelé contribution indirecte, c’est-à-dire un impôt indirect perçu sur la consommation.

La TIPP est appliquée sur chaque produit pétrolier et représente entre 55 et 65% du prix du carburant à la vente. À cela s’ajoute la TVA.

Vous avez ainsi compris que ce n’est pas tant les variations du prix du baril qui n’entrainent qu’une variation de la TVA, qui se répercutent sur les prix à la pompe mais bel et bien la TIPP.

C’est pourquoi, à chaque fois qu’on entend parler d’augmentation du carburant, le débat sur la TIPP est relancé mais, étant donné que cette même taxe rapporte beaucoup d’argent à l’État, il n’est pas question de la supprimer, ni même de la réduire.

Meurtri par le prix du carburant, vous pouvez au-moins réaliser des économies sur votre assurance auto. En effet, grâce à LeLynx.fr, comparateur assurance voiture, recevez gratuitement plusieurs devis d’assurance et choisissez un contrat pas cher!

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres