630 millions d’euros ou le pactole des radars automatiques

630 millions d’euros environ, tel est le pactole engrangé en 2011 par l’État grâce aux radars automatiques, ou plutôt grâce aux amendes dues par les automobilistes.

L’édition du mercredi 05 janvier du Parisien.fr nous rapporte en effet ces chiffres communiqués par le ministre de l’Intérieur Claude Guéant durant une conférence de presse le même jour.

À quoi sert l’argent des radars?

630 millions d’euros, ça fait une belle somme. L’occasion pour nous et pour vous de se pencher sur l’utilisation faite de cet argent. Que fait l’État de nos amendes?

Avant de savoir à quoi sert cet argent, encore faut-il bien comprendre la distinction au sein de cette somme entre ce qui provient des amendes forfaitaires de base (530 millions €) et ce qui provient de la majoration de certaines amendes (100 millions €).

À quoi sert donc cet argent? Selon Claude Guéant, toujours cité par LeParisien.fr, l’argent des amendes sert à:

  • 37% seraient dédiés au fonctionnement même du dispositif(achat et maintenance inclus) ;
  • 30% serait attribués aux collectivités locales;
  • 33% seraient versés à l’agence de financement des infrastructures de transport de France.

Par ailleurs, le ministre indique que pour bien comprendre de quoi on parle, encore faut-il comparer ce montant au coût de l’insécurité routière, estimé à 23 milliards d’euros en 2010. Et là, évidemment, ça nous cloue le bec puisqu’on ne peut valablement pas comparer 630 millions d’euros de gain et 23 milliards d’euros de perte, pour le plus grand bien de tous certes, mais quand même.

Surtout, souvenez-vous, à 10000 euros le radar pédagogique et avec pour ambition d’en déployer 4000 en 2012, le gouvernement a besoin de l’argent des amendes..

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres