Les 10 idées reçues les plus absurdes sur l’assurance auto

Idées reçues sur l'assurance

Fausses hypothèses ou craintes injustifiées, les idées reçues font légion dans le monde de l’assurance auto. Pour éviter un quiproquo avec un assureur ou un autre conducteur, mieux vaut être au clair sur les vérités qui régissent cet univers. De la plus extravagante à la plus comique, anthologie des questions vraies d’assurés décryptées et démystifiées.

1. « J’ai été contrôlé au volant, mais j’avais oublié ma carte verte chez moi… vais-je aller prison ? »

étonnement9Pas de panique ! Vous disposez de 5 jours pour présenter votre attestation d’assurance aux autorités de police ou de gendarmerie. En revanche, si vous ne l’avez toujours pas fait à cette échéance, vous risquez une amende forfaitaire de 135 € qui peut être majorée jusqu’à 750 €.

2. « J’ai repéré une voiture garée sur un parking : je soupçonne le conducteur de ne pas avoir d’assurance. Puis-je le dénoncer ? »

etonnementEh non ! Aucun organisme officiel ne reçoit ce type de plaintes. Il appartient à chaque conducteur de se montrer responsable de son véhicule et de son assurance. En revanche, si vous croisez le conducteur, rien ne vous empêche de lui faire la remarque : cela lui évitera peut-être de lourdes sanctions (une amende de 3 750 €, assortie d’une suspension de permis de 3 ans ou de la confiscation du véhicule).

3. « J’ai eu un accident et l’autre voiture a été complètement détruite. Suis-je obligé de le déclarer à mon assurance ? »

etonnement1Oui, comme à pour n’importe quel autre sinistre. Tout accident, même mineur, doit obligatoirement être déclaré à l’assurance. Même si votre véhicule est indemne, l’autre conducteur reste tributaire de votre assurance pour pouvoir être indemnisé. De plus, votre assureur peut considérer votre silence comme une fausse déclaration et résilier votre contrat.

4. « J’ai eu un sinistre tout seul avec ma voiture. Puis-je me faire indemniser pour effectuer les travaux moi-même ? »

étonnement5Seul un garage agréé peut effectuer les réparations suite à la déclaration d’un sinistre. Si vous êtes assuré tous risques, l’indemnité versée par l’assurance couvrira le montant du devis de carrosserie (hors franchise), vous pouvez donc remettre sereinement votre voiture entre les mains de votre garagiste. Toutefois, si vous êtes assuré au tiers, vous ne serez pas indemnisé.

5. « Ma voiture a glissé et j’ai percuté un poteau dans un parking. L’endroit était couvert, mais l’eau s’y infiltrait. Le parking va-t-il m’indemniser ? »

étonnement6A moins que vous ne portiez plainte contre le gérant du parking pour mauvais entretien, il n’y aura aucun tiers responsable dans cet accident. Si vous êtes assuré au tiers, votre assurance ne couvre pas les dommages infligés à votre véhicule, vous n’êtes donc pas prise en charge. En revanche, les contrats tous risques couvrent ce type d’incidents.

6. « Puis-je résilier mon contrat d’assurance si mon assureur décède ? »

étonnement3Si votre contrat d’assurance a été souscrit auprès d’une compagnie d’assurance, le décès de votre assureur ne peut en aucune manière avoir un lien avec la résiliation de votre contrat, signé avec la compagnie et non le conseiller. En revanche, s’il s’agit d’un courtier en assurances,  il vous faudra contacter l’organisme dont il dépendait pour qu’un autre assureur prenne le relai de votre contrat.

7. « Le numéro de mon département figure sur ma plaque d’immatriculation… puis-je tout de même rouler dans un autre département ? »

étonnement7Le numéro de département figurant sur une plaque d’immatriculation est totalement facultatif : il ne vous oblige évidemment en aucun cas à vous limiter à un territoire donné pour vos déplacements. Il peut être ajouté sur une plaque d’immatriculation pour 5 € supplémentaire.

8. « Je suis assuré tous risques. Mon assurance rembourse-t-elle la peinture de ma voiture tous les 4 ans ? »

étonnement10Désolé… ce n’est malheureusement qu’une « légende » de l’assurance ! L’assurance tous risques couvre les dommages matériels, le vandalisme, les dégâts causés par une catastrophe naturelle, mais aucun type d’entretien du véhicule.

9. « J’ai eu un sinistre l’année dernière, puis-je le déclarer à la date d’aujourd’hui ? »

étonnement4Tout sinistre doit être déclaré par téléphone ou par courrier dans un délai maximum de 5 jours ouvrés (2 jours en cas de vol). S’il s’agit d’une catastrophe naturelle, vous disposez d’une extension de délai à 10 jours. Au-delà, une déchéance de garantie peut être appliquée et la prise en charge peut être abandonnée ou majorée.

10. « N’étant pas titulaire du permis de conduire, comment puis-je faire pour assurer mon véhicule ? »

etonnement2Le permis de conduire est indispensable pour souscrire une assurance auto, au même titre le certificat d’immatriculation et le relevé d’information (sauf s’il s’agit d’une première assurance). La date d’obtention qui y figure permet d’estimer le niveau de risques auquel s’expose la compagnie et d’ajuster, en fonction, le montant de la cotisation à régler. En clair : sans permis, pas d’assurance !

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres