En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Que faire en cas d’accident domestique ?

    Obtenez des devis pour votre assurance :
    Comparer
    Comparer

    Chute, électrocution, accident de jardinage ou de bricolage, intoxication… A la maison le danger est partout ! Selon l’INPES, les premières victimes des accidents domestiques sont les enfants de moins de 15 ans et les personnes âgées de plus de 65 ans. S’il vaut mieux prévenir que guérir, certains réflexes peuvent sauver face aux drames domestiques, qu’ils soient petits ou grands.

    LeLynx.fr, comparateur d’assurances GAV, vous délivre quelques conseils en cas d’accident de la vie courante.

    Appeler les secours et avoir les bons réflexes

    La première chose à faire, en cas d’accident domestique, est d’appeler les secours (ou de se rendre aux urgences si l’on en a la capacité). Pour cela, trois numéros essentiels sont à connaître :

    • 15 : le Samu,
    • 18 : les pompiers,
    • 112 : les secours depuis n’importe quel pays de l’Union Européenne.

    Par ailleurs, quelques réflexes peuvent être salvateurs :

    • allonger la victime sur le côté en cas de chute sur la tête ou de perte de conscience,
    • en cas de brûlure par une source de chaleur, asperger la plaie d’eau froide,
    • couper le courant en cas d’électrocution, avant même de toucher à la victime,
    • ne rien faire en cas d’ingestion de produits toxiques ou de médicaments, mais penser à prendre avec soi le produit en question pour le montrer aux secouristes,
    • rester en contact permanent avec la victime en attendant les secours.

    Faire une déclaration à l’assurance

    Une fois les victimes prises en charge par les équipes médicales, la deuxième chose à faire est de contacter son assureur. Détenteur d’une garantie accidents de la vie, vous serez indemnisé pour tout préjudice physique et les conséquences qui en découlent, que vous soyez responsable ou non de l’accident. En cas de décès, ce sont les bénéficiaires de votre contrat qui seront indemnisés pour les préjudices moraux et économiques. Une fois votre assureur prévenu, il dispose d’un délai de 5 mois pour proposer une offre d’indemnisation, plafonnées à 1 000 000€.

    la GAV couvre également les accidents domestiques survenus au cours d’un séjour à l’étranger (de moins de trois mois si c’est en dehors de l’UE).

    Plus de détails sur ce thème