Plaquages, mêlées, stamping : les rugbymen sont-ils bien assurés ?

Quelle couverture pour les joueurs de rugby ?

Avec une blessure toutes les 51 minutes en moyenne, le rugby est considéré comme un sport à risques. Les dommages infligés aux joueurs ne sont pas toujours pris en compte par leur responsabilité civile et peuvent entraîner de lourdes conséquences pour les sportifs. Alors, de quelles couvertures bénéficient les rugbymen ? Les assurances individuelles sont-elles nécessaires ?

Discipline où les blessures sont courantes, le rugby ne se pratique pas sans risque. Et pour preuve : plus de 25 joueurs de la Coupe du Monde ont quitté le stade sur une civière. Si le Mondial a suscité de nombreuses vocations, pratiquer ce sport de contact nécessite une assurance accidents de la vie adaptée.

La licence offre un minimum de garanties

Equipe de France Coupe du Monde de Rugby 2015Le plaquage est la première cause de blessure durant un match, la commotion le traumatisme le plus fréquent. Pour couvrir ces risques, les licenciés d’associations et clubs de rugby, professionnels comme amateurs, bénéficient automatiquement des garanties de base souscrites par la fédération. La licence de rugby inclut ainsi :

  • La responsabilité civile, couvrant les dommages matériels et corporels causés aux tiers ;
  • La défense pénale et recours, permettant de prendre en charge la défense d’un joueur en cas de poursuite devant les tribunaux ;
  • Le service d’assistance en cas d’accident ;
  • Les accidents corporels.
Frédéric MichalakLe Français Frédéric Michalak n’aura disputé que 11 minutes du match contre les All Blacks. Après 77 sélections, l’ouvreur de 33 ans a annoncé sa retraite internationale suite à un claquage de la cuisse droite. A savoir qu’en cas de déchirure musculaire, une assurance corporelle indemnise la perte de revenus futurs selon l’âge, l’activité et la condition physique du joueur. De quoi permettre au rugbyman de profiter de sa retraite.

L’individuelle accident, une garantie « chargée »

Blessure de Yohann Huget durant la Coupe du Monde de Rugby 2015En cas d’accident grave, les garanties de base ne suffisent pas toujours à couvrir les frais médicaux. Les sportifs peuvent donc choisir de souscrire une garantie individuelle accident. Si cette démarche reste personnelle et facultative, les fédérations sportives ont une obligation d’information envers leurs licenciés et proposent parfois leurs propres options auprès d’assureurs partenaires du club. La couverture englobe alors toutes les conséquences financières d’un accident de sport grave :

  • Les frais de chirurgie et d’hospitalisation ;
  • La couverture des frais de santé non remboursables par l’Assurance maladie ;
  • L’assurance rapatriement (dans le cas de matches à l’étranger) ;
  • Le versement d’un capital en cas d’invalidité, proportionnel au degré d’invalidité défini par les experts médicaux ;
  • L’indemnisation du préjudice d’agrément ;
  • Dans certains contrats, les frais de prise en charge des proches peuvent également être inclus.
Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres