En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Présidentielle 2017 : les programmes santé de Marine Le Pen et Emmanuel Macron


Les deux candidats encore en lice pour l’élection présidentielle de 2017 sont Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Deux candidats dont les programmes s’opposent sur un grand nombre de thèmes. Mais qu’en est-il de la santé, une thématique peu abordée au cours de la campagne ? Déserts médicaux, accès au soins, prix des médicaments… quelles sont les propositions des candidats du second tour ?

Le 23 avril s’est déroulé le 1er tour de l’élection présidentielle française, où Emmanuel Macron (En Marche !) et Marine le Pen (Front National) se sont qualifiés pour le second tour avec respectivement 23,75% et 21,53% des voix. Deux candidats que tout oppose et qui devront, d’ici le 7 mai jour de l’élection, convaincre les électeurs en matière de santé, thématique chère aux Français. Retour sur les propositions phares.

Les propositions de Marine Le Pen

Dans son programme de campagne, la candidate frontiste Marine Le Pen présente une liste de mesures visant à protéger « à 100% la santé des Français » :

En tête de gondole se trouve la proposition de garantir la Sécurité sociale pour tous les Français ainsi que le remboursement de l’ensemble des risques pris en charge par l’Assurance maladie. La candidate veut ainsi soutenir les startups françaises pour moderniser le système de santé et investir dans les nouveaux outils numériques pour pérenniser le financement de l’Assurance maladie.

Marine Le Pen propose également la création d’un cinquième risque de Sécurité sociale consacré à la dépendance, pour faciliter l’accès aux soins au plus grand nombre.

Le Front National entend « lutter contre les déserts médicaux en instaurant un stage d’internat dans les zones concernées », en y développant les maisons de santé mais également en donnant la possibilité aux médecins retraités « d’y exercer avec des déductions de charges ».

Enfin, les propositions de Marine Le Pen envisagent de réaliser des économies en luttant contre la fraude via la création d’une carte Vitale biométrique, en supprimant l’Aide Médicale d’État réservée aux clandestins, en augmentant la proportion de médicament génériques pour faire baisser le prix des médicaments coûteux, ainsi qu’en développant la vente à l’unité des médicaments remboursables.

Les propositions d’Emmanuel Macron

Le candidat d’En Marche !, Emmanuel Macron, énumère sur son site de campagne « trois défis à relever en matière de santé » :

  • Améliorer la prévention

Le programme d’Emmanuel Macron prévoit la création d’un service sanitaire de 3 mois pour tous les étudiants en santé pour des actions de prévention (interventions dans les écoles, les entreprises…). Une fois au gouvernement, il prévoit également de soutenir la recherche en santé environnementale et limiterons les risques d’exposition aux substances à risque.

  • Lutter contre les inégalités et facilité l’accès aux soins

Le candidat fixe comme objectif de son quinquennat une prise en charge à 100% des lunettes, des prothèses dentaires et de l’audition. Emmanuel Macron ne souhaite cependant pas faire augmenter le prix des mutuelles santé et souhaite instaurer « 3 contrats types que devront proposer assureurs et mutuelles pour garantir la transparence et faciliter les comparaisons ».

  • Rendre le système de santé plus efficace

Emmanuel Macron souhaite enfin évaluer la qualité et la pertinence des soins ainsi qu’apporter aux Français des informations totalement transparentes, notamment via une meilleure formation des professionnels et la diffusion des bonnes pratiques. Pour finir, le candidat à la présidentielle veut mettre fin au gaspillage de médicaments (qu’il estime à 7 milliards d’euros par an), notamment en généralisant la vente de médicaments à l’unité.