En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Top 10 : les pires challenges et défis dangereux pour la santé


Les jeunes sont souvent exposés à des défis absurdes, parfois comiques, sur les réseaux sociaux. Cependant, il faut rester vigilant, car certains de ces jeux sont très dangereux pour la santé.

Le jeu du foulard                             

Le jeu du foulard est le cauchemar des parents à la rentrée. Il s’agit d’un étranglement volontaire, souvent réalisé par un groupe de jeunes pour connaître des sensations nouvelles. « Cette expérience peut avoir des conséquences très graves, pouvant aller de séquelles irréversibles à la mort » explique l’Apeas, Agir pour la prévention des jeux dangereux.

Voici les deux étapes du jeu :

  • Flexions répétées des jambes avec des inspirations exagérées pour générer une hyperventilation
  • Blocage de la respiration prolongé, pression sur la carotide et compression du sternum.

A4 Challenge

Le A4 challenge est un défi qui a trouvé son origine en Chine. Très suivi par les filles sur les réseaux sociaux, il est particulièrement dangereux pour la santé. Il s’agit de se photographier en plaçant une feuille A4 devant son ventre, pour prouver que le ventre ne dépasse pas de la feuille. L’idée est de prouver que la fille a la minceur d’une top model. En plus de véhiculer un message négatif, il a mis en danger d’anorexie de nombreuses internautes.

La Baleine bleue

Les pires défis viennent de tous les pays. Celui de la Baleine bleue, peut-être le plus extrême, vient de Russie. L’objectif ? Relever 50 défis décidés par un internaute inconnu, du challenge le plus facile au plus difficile. Le dernier défi à relever est, dans la plupart des cas, le suicide du challenger. Très apprécié en Russie, ce challenge est interdit et combattu par les autorités.

Tide Pods challenge

Le « tide pods challenge » est un défi qui consiste à avaler une pastille de lessive (Tide Pods étant la marque américaine). Selon le magazine Slate, « tout était parti d’une blague sur internet ». En effet, les capsules ressemblent drôlement à des confiseries. Certains ont feint d’en manger pour faire rire les internautes. Mais cela a très mal fini, puisque le centre antipoison des Etats-Unis a recensé près de 140 cas d’empoisonnement. Au début, surtout des personnes atteintes de problèmes neurologiques ou des petits enfants. Puis, des adolescents soit naïfs soit prêts à tout pour gagner un défi.

Condom challenge

Ce challenge vient tout droit des Etats-Unis. Développé à partir de 2006, il a pris peu à peu de l’ampleur, notamment grâce à la viralité sur les réseaux sociaux. Dans la veine des défis qui respirent l’intelligence, le Condom Challenge a un principe simple : il faut inspirer un préservatif par le nez et le recracher par la bouche. Cela peut provoquer un étouffement si le préservatif reste coincé dans la gorge ou le nez. Au mieux, le challenger s’en tirera avec une infection de la muqueuse interne ou aura une réaction allergique.

Neknomination

« Neck your drink » signifie « boire cul-sec ». Imaginez donc un challenge qui tourne autour de cette idée. Le jeu de Necknomination est simple : il faut nommer quelqu’un. Cette personne nommée doit boire un alcool fort, se filmer et nommer à son tour quelqu’un d’autre. Et ainsi de suite, le cercle ne finissant jamais. Depuis la création de ce challenge, on compte 5 morts.

Ice and salt challenge

Chaque pays a ses génies. Le Royaume-Uni héberge les créateurs du « Ice and salt challenge ». Le but ? Saupoudrer son bras de sel avant d’y poser un ou plusieurs glaçons. Cela provoque des brûlures au second degré parfois très dangereuses, puisque la peau ne perçoit pas la douleur, le froid anesthésiant le bras. En effet, la température du corps descend en-dessous de 20°C et endommage les terminaisons nerveuses. En France, les pompiers avaient averti la jeune population contre les risques de ce défi.

Planking

Voici un challenge sympathique, s’il est fait dans les règles. Le concept est de faire la planche à un endroit improbable et se photographier. Les clichés peuvent être particulièrement amusants. Encore faut-il savoir mettre des limites à sa créativité artistique. Et ne pas faire comme cet Australien, qui a fait la planche sur son balcon, avant de faire une chute fatale. Il existe une variante à ce jeu : le owling challenge. Le principe est le même, sauf qu’il faut imiter le hibou, les jambes repliées. Assez dangereux si vous êtes en hauteur.

A l’eau ou un resto

La France, amatrice de gastronomie et de bons restaurants, a vu se développer le jeu « A l’eau ou un resto » au début des années 2010. En s’inspirant du défi de Neknomination, les jeunes Français devaient se jeter dans l’eau froide ou payer un repas à celui qui l’avait nommé. En 2014, dans le Morbihan, un jeune est mort en se jetant depuis un rocher dans l’eau. Il avait attaché sa jambe à son vélo pour ne pas le perdre. Il n’a pas réussi à se détacher et est mort noyé. Un autre adolescent, dans le Pas-de-Calais, a été victime d’une fracture du crâne pour le même challenge.

iPhone 6 knees challenge

Autre mode chinoise, le « iPhone 6 knees challenge » est encore un défi de minceur réservé aux filles. Le but est de prendre une photo de ses genoux avec un iPhone 6 posé dessus. Si le smartphone recouvre les genoux, c’est qu’ils font « la bonne taille ». Outre l’absurdité d’un tel défi, inciter les filles à maigrir pour atteindre certaines dimensions peut se révéler très dangereux pour l’organisme.

Cet article vous a-t-il été utile ?