En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Noter les médecins, bonne ou mauvaise idée ?


Après les restaurants, les hôtels ou encore les chauffeurs, noterez-vous votre médecin à la suite d’une consultation ? Un nouveau site, Medieval4i, propose ce type d’initiative et relance inévitablement le débat. Le point sur l’évaluation des professionnels de santé et ses enjeux.

La parole aux patients

Depuis quelques années, les sites qui proposent aux patients d’évaluer leur médecin après une consultation fleurissent. La pratique n’est donc pas inédite, mais un nouvel acteur, Medieval4i, s’est lancé dernièrement sur le marché.

Le principe : évaluer le médecin consulté selon 5 critères, à savoir le temps consacré au patient, l’explication des traitements, la ponctualité, l’accueil et l’écoute. Si le patient est pleinement satisfait, il attribue 5 cœurs au médecin, moins s’il a des réserves sur certains points. Une moyenne est ensuite calculée et attribuée au médecin. Il est également possible de laisser un commentaire.

Image : medieval4i.com

La notation divise

L’arrivée de Medieval4i a relancé le débat : noter les médecins, bonne ou mauvaise idée ? Pour les pro-notation, l’évaluation – non pas sur les compétences – mais sur le déroulé plus large des consultations, est un droit. Comme pour tout service, la notation peut être un indicateur utile :

  • Pour d’autres patients en quête d’un médecin ;
  • Et même pour les médecins, qui peuvent avoir un retour sur le ressenti de leur patientèle.

En revanche, les anti-notation pointent du doigt les risques liés à cette pratique. Difficile de réduire une consultation à une note, à partir du moment où il s’agit avant tout d’une interaction humaine et que chacun a des attentes et besoins variables. A l’heure où la grande majorité des médecins et spécialistes sont débordés, il est aussi possible que les patients s’abstiennent de donner des avis positifs en ligne, pour éviter un afflux chez leurs médecins, voire que des faux avis soient publiés.

Réticences chez les médecins

« On travaille pour les patients, pas contre les médecins », expliquait Mathias Matallah, le fondateur de Medieval4i. Sans surprise, tous les praticiens n’en sont pas convaincus.

Pour Jacques Battistoni, le président de MG-France, le premier syndicat de généralistes, « cela va accroître la pression » sur les médecins, qui doivent déjà répondre à une forte demande. « Cela va mettre le doigt sur un manque de moyens que de toute façon ils n’ont pas. Une société commerciale peut augmenter ses tarifs pour améliorer son service, pas nous », ajoute-t-il.

L’Ordre des médecins n’a pas donné d’avis sur le site de notation. En 2018, l’organisme a publié un guide pratique à destination des médecins « pour préserver sa réputation numérique ». Preuve que la question est prise au sérieux par les professionnels de santé.

Affaire à suivre…

Reste à savoir si les Français prendront ou non le réflexe de noter leurs médecins. Avant Medieval4i, d’autres sites s’étaient déjà lancés dans ce type de démarche, comme Notetondoc.com ou Note2bib.com, mais le succès n’a pas été au rendez-vous.

Cet article vous a-t-il été utile ?