En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité suite à notre changement de raison sociale dans le cadre d'une réorganisation interne. En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Journée mondiale contre le cancer : changer ses habitudes pour diminuer le risque


Le 4 février est la journée mondiale contre le cancer. Un sujet grave, mais qui vous réserve tout de même une bonne nouvelle : en changeant ses habitudes, on peut réellement limiter le risque de développer la maladie. Quelques conseils de santé pour mettre toutes les chances de son côté.

Agir au quotidien contre le cancer

D’après l’Institut National du Cancer, en France, au moins 40% des cancers sont liés à des comportements que nous pouvons modifier. Tour d’horizon des actions à mettre en place au quotidien pour limiter les risques.

Arrêter le tabac

Le tabac est la 1ère cause de mortalité évitable et arrive en tête des éléments déclencheurs de cancers. Quelle que soit la quantité de tabac consommée, arrêter de fumer a très vite des effets positifs sur la santé, notamment sur les poumons. A noter aussi que plus on s’arrête tôt, plus on diminue le risque.

Réduire sa consommation d’alcool

picto alcoolL’alcool a aussi sa part de responsabilité dans le développement des cancers. Pour réduire le risque, il est recommandé « de limiter non seulement la quantité d’alcool bue à chaque occasion de consommation, mais aussi la fréquence de ces occasions », explique l’Institut national du cancer. Bien sûr, si on peut complètement arrêter, c’est encore mieux.

Manger mieux

La prévention des risques passe aussi par l’alimentation. Dans votre assiette, essayez de limiter le sel, la charcuterie et la viande rouge (moins de 500 g par semaine). A contrario, privilégiez les aliments à faible densité énergétique (les fruits, les légumes) et les aliments complets riches en fibres (céréales, pâtes, riz…).

Bouger plus

Pratiquer une activité physique quotidienne est essentiel, tant pour éviter de développer une maladie chronique que pour limiter la prise de poids, qui peut aussi être un facteur de cancer. Pas besoin d’être un grand sportif pour s’y mettre : 30 minutes par jour feront déjà la différence.

Se protéger des UV

En cas d’exposition au soleil, adoptez des bons réflexes : éviter la tranche horaire 11h-16h, se mettre à l’ombre, protéger sa peau et son visage avec des vêtements, un chapeau et des lunettes, s’appliquer de la crème solaire haute protection et renouveler l’opération régulièrement.

L’importance du dépistage

Bien sûr, le risque zéro n’existe pas, d’où l’importance du dépistage. Le but de ces examens est simple : détecter un cancer le plus tôt possible, avant même qu’il ne se soit manifesté par des symptômes. Grâce au dépistage, on peut traiter mieux les cancers, proposer des traitements moins lourds pour les patients et augmenter les chances de guérison.

A qui s’adresse le dépistage ? A tout le monde, mais avec des variations d’âges selon les cancers. Par exemple, il est recommandé aux femmes entre 50 et 75 ans pour le cancer du sein et entre 25 et 65 ans pour le cancer du col de l’utérus. Autre exemple, les cancers du côlon et du rectum, conseillés aux hommes et aux femmes entre 50 et 74 ans.

Cet article vous a-t-il été utile ?