En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Comment se prémunir contre l’invasion des moustiques tigre en France ?


Vos soirées estivales sont bien souvent gâchées à cause de rougeurs et de démangeaisons ? Ne cherchez plus, vous avez sûrement été piqué par des moustiques tigres. Voici quelques conseils pour gérer cette désagréable invasion en plein été.

Un envahisseur présent depuis 15 ans en France

Tout d’abord, vous devez savoir que le moustique tigre (ou son nom scientifique Aedes albopictus) est originaire d’Asie. Légèrement plus petit que ses comparses, il s’est implanté en France en 2004 et concernerait aujourd’hui 37 millions de Français dans 51 départements, selon les dernières données du ministère de la Santé.

Le moustique tigre est essentiellement présent en agglomération de par son caractère anthropophile, c’est-à-dire qu’il apprécie les lieux habités par l’homme.

Comment éviter les moustiques tigres chez vous ?

Il est fortement conseillé de vous protéger de ces insectes en éliminant les potentielles réserves où l’eau pourrait stagner à côté de votre habitation. Il s’agit de l’endroit idéal pour leur installation et donc leur reproduction. D’autre part, vous pouvez éventuellement installer des moustiquaires aux ouvertures de votre logement.

Que faire en cas de piqûre ?

Si vous ne devez retenir qu’une chose : en cas de piqûre, vous devez désinfecter la zone dans les quelques minutes qui suivent. Le but est ici d’éviter la prolifération d’un virus ou d’une infection. Pour la suite, restez attentif à votre état de santé général.

Astuce Malynx !

Si au bout de quelques jours, vous avez toujours des maux de tête, n’hésitez pas à consulter rapidement votre médecin traitant.

Et comment les pouvoirs publics mènent la lutte ?

Tout d’abord, il est important de préciser qu’une fois installé, il est très compliqué, voire même quasiment impossible de se débarrasser de cet insecte. Cependant, les départements mènent tout de même la fronde via des organismes spécialisés appelés « opérateurs publics de démoustication »  ou « OPD ».

Des agents attaquent donc directement les larves de ces moustiques avec des produits biologiques non nocifs pour l’environnement. Ils effectuent des interventions afin de stopper leur prolifération, notamment dans des espaces naturels humides.

Quels sont les risques ?

Ce type de moustique n’est pas plus dangereux que ses semblables mais peut transmettre une vingtaine de virus, notamment le zika, le chikungunya ou encore la dengue. Cependant, une piqûre ne veut pas dire que vous sera automatiquement contaminé par une maladie. Loin de là même, on observe une vingtaine de cas sur les 10 dernières années !

Cet article vous a-t-il été utile ?