En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité suite à notre changement de raison sociale dans le cadre d'une réorganisation interne. En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

10 conseils santé pour un repas de fêtes équilibré


Foie gras, dinde, bûche de Noël… autant d’aliments qui font difficilement rimer fêtes de fin d’année avec santé ! Pourtant, déguster de savoureux repas équilibrés sans avoir à solliciter sa mutuelle santé, c’est possible ! Voici 10 astuces pour profiter pleinement des ripailles de fin d’année.

Manger du poisson

Poisson et santéS’il est un poisson à privilégier pendant le temps des Fêtes, c’est bien le saumon, car son gras est excellent pour les artères. Deux portions hebdomadaires suffiraient à faire baisser de 17 % le risque de maladie cardiovasculaire et de 27 % celui de crise cardiaque.

Privilégier les fruits de mer

Fruits de merOutre leur faible apport calorique, les fruits de mer constituent un apport nutritionnel très riche. Excellentes sources de protéines, d’Oméga-3 (qui diminuent le taux de mauvais cholestérol), de vitamines (qui renforcent le système immunitaire) et de minéraux (qui maintiennent les os en bonne santé), les fruits de mer représentent un allié indispensable pour garder la santé durant les fêtes de fin d’année.

Ne sauter aucun repas

Poids et alimentationS’abstenir de manger afin de s’ouvrir l’appétit pour le jour J est une très mauvaise idée. Cette méthode ne se compensera que par une prise alimentaire plus importante au repas suivant, car, affamé, vous allez manger très rapidement et ne sentirez pas la satiété.

Favoriser les légumes

Les légumes santéFaibles en calories, riches en vitamines, en minéraux et en fibres, les légumes s’avèrent de très bons compagnons de repas. L’avocat, le brocoli et les épinards diminueraient respectivement le taux de cholestérol, les risques de cancers du sein, du poumon, de l’estomac, mais aussi du côlon, enfin, les épinards sont riches en vitamine K, ce qui préserve la densité osseuse et prévient les fractures.

Ne pas oublier les légumineuses

Les légumineuses bonnes pour la santéBonnes pour le cœur, les légumineuses absorbent le cholestérol grâce à leurs fibres solubles, pour une baisse du taux de cholestérol total de 10 % à 15 %. Mais les fibres solubles et les protéines qu’elles contiennent régulent aussi la glycémie. Quant au magnésium qu’elles renfermèrent, il détend les artères, permet au sang de mieux circuler et à la pression artérielle de retrouver des valeurs normales.

Boire beaucoup d’eau

Boire de l'eauGrande oubliée des tables des soirées et des repas de fin d’année malgré un apport en calorie nul, l’eau se fait le plus souvent voler la vedette par le vin, le champagne ou autres boissons alcoolisées. Pourtant, boire un verre d’eau tout de suite après avoir ingéré un verre d’alcool élimine les toxines apportées par l’alcool qui engendrent l’accumulation de graisses dans l’organisme !

Démasquer les sucres cachés

Les sucres cachésResponsable de la surcharge digestive et de l’affaiblissement des fonctions de transformation de la rate et de l’estomac, le sucre se trouve partout et sous toutes les formes, notamment dans la pâte des toasts et des petits fours de l’apéritif. Au lieu de vous nourrir de pain ou de biscuits apéritifs, préférez une viande ou un poisson accompagné de légumes de saison.

Eviter la glace

Les glaces fruitéesSi la glace donne l’impression d’être légère, c’est parce qu’elle coupe les sensations abdominales et bloque la digestion. En revanche, consommez autant de fruits que vous voulez à condition que ce ne soit pas au cours du repas, mais 30 ou 45 minutes après. Autrement, le mélange pourrait occasionner une fermentation des autres aliments et rendrait la digestion plus difficile.

Privilégier le yogourt en dessert

Le yogourt en dessertRempli de probiotiques qui limitent la prolifération des bactéries à l’origine des troubles gastro-intestinaux notamment, le yogourt contribuerait à soulager les maladies inflammatoires intestinales, les infections des voies urinaires et les infections intimes. En outre, les probiotiques produisent des antibiotiques naturels, ainsi que des composés qui rehaussent l’activité immunitaire.

Manger du chocolat noir

Chocolat noirRiche en flavonoïdes, un antioxydant présent dans le vin rouge et dans divers fruits et légumes, cet antioxydant régule la pression artérielle, prévient la formation de caillots sanguins, calment l’inflammation et retardent l’oxydation du cholestérol LDL. Outre ses vertus antioxydantes, le chocolat noir atténue l’insulinorésistance, trouble précurseur du diabète.

 

Cet article vous a-t-il été utile ?