En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Allergies aux pollens : comment y faire face au début du printemps ?


Nez qui coule, yeux rouges, éternuements… A l’arrivée du printemps et des beaux jours, ces symptômes commencent à faire leur apparition, signe que les allergies aux pollens sont de retour. Pour y faire face, la meilleure solution est d’anticiper et de prévenir ce problème de santé. Voici tous nos conseils.

Ne sous-estimez pas les allergies !

Les Français ont bien souvent tendance à sous-estimer les effets négatifs des allergies pour la santé. Comme l’a révélé un sondage Ifop en février 2018, près d’un Français sur 2 estime qu’il ne s’agit pas d’une vraie maladie alors que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) la considère comme la 4ème maladie mondiale et toucherait 30% de la population.

Par ailleurs, cette étude révèle que le risque est d’autant plus minimisé pour les enfants. Près de 10% d’entre eux souffriraient de cette pathologie, accentuée dans les villes polluées. Il est donc nécessaire de consulter un allergologue dès le plus jeune âge et dès les premiers symptômes allergiques.

Savez-vous ce qu’est la rhinite saisonnière ? Il s’agit en réalité du terme scientifique pour parler du rhume des foins qui est le nom de l’allergie aux pollens !

Le traitement de désensibilisation, kézako ?

Si vous êtes exposé chaque année à ce problème de santé, vous êtes peut-être déjà suivi par un professionnel afin de soigner cette maladie. Les traitements de désensibilisation sont d’ailleurs les plus répandus. Leur principe ? Vous exposez progressivement à l’allergène afin que votre système immunitaire s’y habitue.

Sous forme de gouttes ou d’injections, ce traitement est d’ailleurs remboursé à 65% par l’Assurance maladie. Pour les comprimés, seulement 15% du prix est pris en charge. Cependant, ces remboursements pourraient être revus à la baisse dans les prochaines années. N’oubliez pas que le reste du coût peut être ensuite pris en charge par les complémentaires santé selon votre contrat.

Mieux vaut prévenir que guérir…

Si vous êtes allergiques aux pollens, la meilleure solution est de prendre des bonnes habitudes en adoptant des gestes au quotidien conseillés par le ministère de la Santé :

  • Rincez vos cheveux le soir ;
  • Aérez votre logement au moins 10 minutes par jour, plutôt avant le lever et après le coucher du soleil ;
  • Evitez d’ajouter des facteurs irritants ou allergisants comme le tabac, les produits d’entretien ou de bricolage, les bougies, les parfums… ;
  • Evitez les activités extérieures exposées aux pollens comme le jardinage ou le sport, sinon privilégiez les fins de journée ou le port de lunettes de protection et d’un masque ;
  • Evitez de faire sécher votre linge à l’extérieur ;
  • Gardez vos vitres fermées si vous vous déplacez en voiture.

Ces recommandations sont également à privilégier en cas de pics de pollution atmosphérique. Dans tous les cas, si les symptômes persistent et s’aggravent, n’hésitez pas à aller consulter votre médecin traitant ou un allergologue.

Astuce Malynx !

Afin de rester au courant des alertes polliniques, des sites internet ou applications existent à l’image de « Alertes Pollens », l’application du Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA) ou du site de l’association agréée de surveillance de la qualité de l’air de votre région !

Cet article vous a-t-il été utile ?