En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité, en accord avec le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Les motos d’avant 2000 bientôt interdites à Paris ?


La ville de Paris n’en a pas fini avec le projet de Zone d’actions prioritaires pour l’air dit « ZAPA » lancé dans le cadre de la loi Grenelle II en 2010. Dans un rapport publié récemment, la communauté d’agglomération Grand Paris Plaine Commune réclame l’interdiction de circuler des deux-roues antérieurs à l’an 2000 les jours ouvrés.

motos-interdites-paris

La nouvelle relayée par Motomag.fr fait frémir les amoureux de belles cylindrées qui devront peut-être bientôt laisser leurs vieilles bécanes au garage. Dès avril 2015, certains véhicules particulièrement polluants pourraient être interdits de circulation par la maire de Paris, Anne Hidolago, bien déterminée à améliorer la qualité de l’air en région parisienne.

Une mesure sévère tout autant que précipitée nous direz-vous, qui avait déjà suscité l’étonnement au lancement du projet ZAPA en 2010 ! Nous vous annoncions alors un grand remaniement de la circulation (en partie toujours à l’état de projet) dans ces zones urbaines des centres-villes très touchées par la pollution.

En marge de cette sensible décision, d’autres dispositifs sont à prévoir pour pousser les Français à une conduite plus responsable : l’aide au changement de véhicule ainsi qu’aux déplacements alternatifs, l’incitation aux déplacements motorisés moins polluants et une grille tarifaire de stationnement adaptée à la classification du véhicule.

Les deux-roues ciblés par le projet ZAPA mais pas que…

Parmi les engins motorisés épinglés par le rapport du Grand Paris Plaine Commune on distingue quatre types de véhicules :

  • Les véhicules particuliers immatriculés avant le 31 décembre 1996 inclus ;
  • Les camionnettes ou véhicules utilitaires légers avant le 30 septembre 1997 ;
  • Les autocars, bus et poids-lourds avant le 30 septembre 2001 inclus ;
  • Les deux-roues motorisés antérieurs à 2000.

Le projet ne devrait concerner que les jours ouvrés du lundi au vendredi mais sa teneur provoque déjà une forte réaction de la part des amateurs deux-roues. Les associations de défense des motards notamment voient dans cette décision démesurée une entrave à leur liberté. Qu’ils se rassurent, le plan d’action n’est pas encore validé et sera discuté au Conseil de Paris les 9 et 10 février prochains. Affaire à suivre sur LeLynx.fr !

Source : Motomag.fr

Cet article vous a-t-il été utile ?