En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité, en accord avec le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Taxe d’habitation : êtes-vous concerné par la réforme ?


Payer sa taxe d’habitation est rarement une partie de plaisir. Bonne nouvelle : vous pourrez peut-être bientôt vous en passer ! En effet, sa suppression était l’une des promesses de campagne du président Macron et devrait bientôt entrer en vigueur.

Petite piqûre de rappel…

La taxe d’habitation est un impôt local, qui dépend à la fois de la situation géographique de votre logement, de ses caractéristiques et de votre situation personnelle (vos revenus, la composition de votre foyer…) au 1er janvier de l’année d’imposition.

En sont redevables les propriétaires, locataires ou occupants à titre gratuit d’une résidence principale ou d’une résidence secondaire, sauf cas d’exonération.

Si vous déménagez en cours d’année, vous devez quand même vous acquitter de la taxe d’habitation du logement que vous occupiez au 1er janvier.

taxe habitation

Ce qui change dès 2018

Les particuliers s’en réjouissent, les collectivités un peu moins, mais la suppression progressive de la taxe d’habitation pour 80% de la population française doit bel et bien entrer en vigueur cette année ! Concrètement, si votre revenu fiscal de référence de 2017 n’excède pas un certain seuil, votre taxe diminuera de 30% en 2018.

Astuce Malynx !

Si votre revenu fiscal dépasse légèrement les seuils, sachez que vous pourrez tout de même bénéficier d’un dégrèvement dégressif, bien qu’inférieur à 30%

Et après ?

Comme l’a annoncé le gouvernement, la suppression de la taxe d’habitation sera échelonnée sur 3 ans, avec des diminutions progressives :

  • De 30% en 2018, comme expliqué précédemment ;
  • Puis de 65% en 2019, à condition toujours d’être éligible en fonction de son revenu fiscal de référence ;
  • Et enfin de 100% en 2020.

Comment savoir si je suis concerné ?

La direction générale des Finances publiques a développé un simulateur pour permettre aux résidents de savoir s’ils peuvent bénéficier ou non d’une diminution progressive de leur taxe d’habitation entre 2018, 2019 et 2020. Pour le remplir, il vous suffit de renseigner votre revenu fiscal de référence, votre nombre de part(s) et le montant de votre taxe d’habitation si vous l’avez en tête.

simulateur taxe habitation

Quels départements comptent le plus de bénéficiaires ?

Sans surprise, l’exonération progressive de la taxe d’habitation concernera un pourcentage variable de bénéficiaires selon les départements. En métropole, si les plus faibles taux de bénéficiaires se trouvent à Paris (56,22%), dans les Hauts-de Seine (56,27%) et les Yvelines (59,02%), de nombreux départements dépassent le seuil de 80% de bénéficiaires. C’est par exemple le cas de la Creuse (88,59%), l’Orne (87,71%) ou la Haute-Marne (87,6%).

Le journal Capital a établi une carte des bénéficiaires de la réforme :

Cet article vous a-t-il été utile ?