En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité suite à notre changement de raison sociale dans le cadre d'une réorganisation interne. En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Habitation/Energie : Tout ce qui change en 2019


Nouvelle année rime bien souvent avec changements ! Et cette année ne déroge pas à la règle. Petit tour d’horizon de ce qui va changer pour vous en 2019 quant à votre logement !

Une hausse des tarifs de l’assurance habitation

D’après les projections du cabinet Facts & Figures, les prix des assurances habitation devraient augmenter de 1% à 2% cette année. Cette hausse s’élève désormais à 34% depuis 2008, due notamment aux coûts croissants des évènements climatiques.

La mise en place du bail mobilité

Le bail mobilité vise à faciliter l’accès au logement pour les personnes en formation, études supérieures, stage, apprentissage ou encore en mission temporaire professionnelle. La durée du bail est ici comprise entre 1 et 10 mois non reconductible et le dépôt de garantie est supprimé.

La suite de la suppression de la taxe d’habitation

Cette année aura lieu l’épisode 2 de la suppression de cet impôt local. Une baisse de 65% de la taxe devrait ainsi profiter aux 8 Français sur 10, ayant déjà profité de la baisse de 30% en 2018, en fonction de leur revenu fiscal de référence. Pour rappel, l’exonération totale est prévue pour 2020 (et 2021 pour les 20% restants).

Le come-back de l’encadrement des loyers

La mesure fait son grand retour cette année mais seulement dans les villes volontaires. Paris, une partie de l’Ile-de-France et Lille devraient être les premières concernées par ce dispositif qui permettra de plafonner les loyers sous peine de sanctions pour les propriétaires malveillants.

Immobilier : logement neuf

Du nouveau pour le calcul des APL

Le mode de calcul des aides personnalisées au logement (APL) va être revu par le gouvernement au premier semestre 2019. Le principe de « contemporanéité » va être instauré, c’est à dire que le montant de cette aide va être désormais défini en fonction des revenus actuels des bénéficiaires et non plus ceux perçus 2 ans plus tôt.

L’étau se resserre autour des locations touristiques

Les propriétaires mettant leur logement en location touristique vont désormais être davantage surveillés. Plus de contrôles et des sanctions plus sévères sont donc prévus, notamment une amende de 50 000€ par logement en cas de location illégale.

Astuce Malynx !

Les diagnostics immobiliers obligatoires peuvent désormais être transmis aux locataires de manière dématérialisée, tout comme les extraits de règlement de copropriété.

Une nouvelle exception au principe de la trêve hivernale

Pour mieux protéger les propriétaires de logements sujets au squat, la loi Elan a mis en place la possibilité d’exclure les occupants sans droit ni titre pendant la trêve hivernale. Cette expulsion pourra être plus rapide avec la suppression du délai d’attente de 2 mois entre la décision et la mise en oeuvre.

Le statu-quo des prix du gaz et de l’électricité

Les prix du gaz naturel vont baisser graduellement jusqu’au mois de juin, selon les informations du ministère de la Transition écologique. De son côté, les prix de l’électricité sont gelés jusqu’au mois de mars, le temps pour le gouvernement de trouver un terrain d’entente avec la Commission de régulation de l’énergie (CRE).

Le chèque énergie fait peau neuve

Le chèque énergie va augmenter de 50€ cette année afin de passer de 150€ à 200€ en moyenne, au profit des 3,7 millions de ménages bénéficiaires. Pour rappel, cette aide financière permet d’aider les ménages modestes à régler leurs factures d’énergie ou à financer des travaux de rénovation dans leur logement.

Le CITE et de l’éco-PTZ font de la résistance

Le Crédit d’impôt pour la transition écologique (CITE) et l’éco-prêt à taux zéro ont été reconduits cette année. Ces deux aides financières pour réaliser des travaux de rénovation énergétique vont permettre de rendre ces actions plus accessibles.

Les fenêtres et les portes vont être de nouveau éligibles au CITE en 2019.

Cet article vous a-t-il été utile ?