En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité suite à notre changement de raison sociale dans le cadre d'une réorganisation interne. En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

5 bons réflexes pour protéger son logement des cambrioleurs


Qui dit été dit bien souvent départ en vacances ! Une période malheureusement propice aux cambriolages. Quelques conseils pour protéger son habitation et partir l’esprit serein.

Renforcer la sécurité des points d’accès

C’est logique : plus les points d’accès à votre logement seront sécurisés, plus il sera difficile pour un cambrioleur d’y pénétrer. Les éléments à envisager ou à renforcer : une clôture ou un portail solide, une porte résistante, idéalement une porte blindée avec serrure multipoints, une barre de renfort pour la porte du garage, des grillages ou barreaux décoratifs aux fenêtres… Un système d’alarme, voire de télésurveillance, aura évidemment un rôle encore plus dissuasif.

Et si vous avez un jardin, pensez aussi à faire de la nature votre alliée ! Des haies fournies, des plantes volumineuses, piquantes ou urticantes peuvent aussi être des obstacles.

Astuce Malynx !

Evidemment, cela implique un investissement financier. Mais il y a quand même une bonne nouvelle : lorsque le logement est bien sécurisé, la prime d’assurance habitation a tendance à diminuer !

Créer une illusion de présence…

Les cambrioleurs savent que l’été est une période où les logements sont plus inoccupés que pendant le reste de l’année. Faire croire que vous êtes présent dans votre appartement ou maison peut donc être une stratégie payante. Pour y parvenir, pensez aux programmateurs d’éclairage extérieur, d’éclairage intérieur, de télévision, de radio…

… et dissimuler son absence

Bien sûr, il faut en parallèle dissimuler tous les signes indicateurs de votre absence. Comment ? En faisant relever ou suivre votre courrier (rien de plus clair qu’une boîte aux lettres qui déborde), en faisant tondre votre pelouse par quelqu’un en cas d’absence longue ou en transférant les appels reçus sur votre téléphone fixe sur votre téléphone portable par exemple.

Jouer la prudence

Mieux vaut être trop prudent que pas assez… et ne pas crier son absence sur les toits ! Evitez notamment de signaler expressivement que vous êtes en vacances en postant trop d’informations dans ce sens sur les réseaux sociaux. Si possible, demandez aussi à votre gardien d’immeuble, à un voisin ou un proche de passer durant votre absence, pour vérifier que tout va bien.

Pour compléter le tout, inscrivez-vous avant de partir à l’opération tranquillité vacances. Il suffit de remplir un formulaire en ligne puis de vous rendre à la police ou à la gendarmerie pour finaliser l’inscription. Grâce à ce dispositif, votre domicile est surveillé par les forces de l’ordre lorsqu’elles font des patrouilles, et vous êtes prévenu en cas d’anomalie.

Un check avant de partir

Pour terminer, redoublez de vigilance juste avant votre départ. Les vérifications à ne pas oublier :

  • Evidemment, bien fermer/verrouiller toutes les portes et fenêtres ;
  • Mettre tous les objets de valeur à l’abri des regards, mais ne pas les stocker tous au même endroit. L’idéal est également de les avoir fait tatouer, ce qui rend la revente plus complexe en cas de vol ;
  • Ne pas laisser d’échelle, d’échafaudage ou d’outils dans le jardin, ils pourraient être utilisés pour rentrer chez vous ;
  • Faire le point sur votre contrat d’assurance habitation : vous saurez ainsi précisément comment vous êtes couvert en cas de problème et quelle sont les conditions pour être pris en charge.

 

Cet article vous a-t-il été utile ?