En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité, en accord avec le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Que retient-on du Mondial de L’Auto 2018 ?


Pour ses 120 ans, le Mondial de L’Automobile a accueilli plus d’un million de visiteurs à Paris, entre le 04 et 14 octobre. Retour sur les temps forts de cet événement phare !

La transition comme maître mot

Un nouveau format pour le Mondial

La forte fréquentation du Mondial est une réussite compte tenu de la durée plus courte de l’événement, qui s’étalait en tout sur 10 jours, soit cinq jours en moins qu’en 2016. Ce choix des dates provenait en partie de la volonté des constructeurs qui souhaitaient ainsi réduire le coût de leur participation. A noter qu’une quinzaine de constructeurs n’aura tout de même pas fait le déplacement, parmi lesquels Ford, Fiat, mais aussi Volkswagen ou Opel.

Nouveau concept, nouveau nom

Cette année, la thématique de l’automobile a laissé place à une nouvelle formule : au salon, on parle désormais auto, mais aussi moto, vélo, mobilité et tech. Une nouvelle appellation vient même appuyer ce changement : le salon se dénomme désormais « Mondial Paris Motor Show ».

Place au vert

Devinez quel était le grand absent du Salon de l’Auto ? Le diesel ! En effet, cette édition 2018 témoigne de la volonté des constructeurs d’accélérer l’électrification de leur gamme. On a ainsi retrouvé les automobiles électriques et hybrides au premier plan, à l’instar de la Concept e-Legend de Peugeot.

Notre coup de cœur : le pole d’essai consacré aux « véhicules verts », ces modèles 100% électriques ou hybrides et fonctionnant à l’hydrogène ou au gaz naturel. L’occasion rêvée pour les aficionados (ou les sceptiques !) de s’installer au volant et partir pour un essai de 20 minutes autour de la célèbre place de la Concorde.

Nos coups de coeur du Mondial

Les stands qui ont fait la différence

  • Le stand Alpine : le fleuron de l’automobile à Dieppe était bel et bien présent à Paris pour présenter sa nouvelle Berlinette, l’Alpine A 110.
  • DS et sa présentation de la DS3 Crossback, le SUV de 4,12 m qui viendra concurrencer l’Audi Q2 et la Mini Countryman.
  • Evidemment et comme mentionné plus haut le coupé 504 électrique de Peugeot.

Quelques surprises

Nous avons notamment été surpris par la présence de :

  • VinFast, le constructeur automobile vietnamien, qui a présenté un SUV et une berline, tous deux reposant sur d’anciennes plate-formes BMW.
  • GAC, le constructeur chinois, qui courtise ouvertement les grands distributeurs multimarques européens.

 

Cet article vous a-t-il été utile ?