En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

L’assurance auto connectée : bonne ou mauvaise idée ?


Et si vous pouviez payer votre assurance auto au prix juste et être récompensé pour votre bonne conduite ? Faisons le point sur l’assurance auto connectée, ses avantages et ses risques !

L’assurance auto connectée, c’est quoi ?

Pay How You Drive

Le principe de l’assurance auto connectée, souvent appelée « Pay How You Drive », est simple : il s’agit de proposer aux automobilistes une couverture dont la tarification provient directement de leurs habitudes de conduite et de l’usage qu’ils ont du véhicule. Idéale donc pour les bons conducteurs !

Comment ça marche ?

  • La voiture devient connectée via la pose d’un simple boîtier dans le véhicule. Cet appareil va collecter des données (kilométrage, accélérations, freinages, vitesse dans les virages…), lesquelles seront par la suite transférées à l’assureur et transformées en note.
  • Une bonne note pourrait réduire la prime d’assurance auto jusqu’à 50% !
  • Une application mobile peut également être mise à disposition de l’assuré afin de faciliter le suivi de la note et obtenir des pistes d’optimisation de conduite ainsi qu’un accès facilité à des services d’assistance.

Assurance connectée : bonne ou mauvaise idée ?

Un système à double tranchant

L’offre Pay How You Drive permet de récompenser les bons conducteurs… Et de pénaliser les automobilistes moins consciencieux. C’est du gagnant-gagnant !

Cet avantage est cependant à double tranchant : en cas de conduite « sportive », même justifiable (dans le cadre d’un freinage d’urgence par exemple), les malus peuvent grimper très vite.

Les offres d’assurance auto connectée telle YouDrive de Direct Assurance propose de réels avantages, notamment pour les jeunes conducteurs qui pourront payer selon leur conduite réelle. Les petits rouleurs (<500km par mois) peuvent également bénéficier d’une réduction de 10% sur leur prime.

Que deviennent les informations recueillies ?

L’utilisation des données récoltées par le boîtier dépendra de l’assureur et de la législation. Faut-il craindre l’effet Big Brother ? S’il convient de rester sur ses gardes, en France la CNIL veille à l’usage justifié et transparent qu’une entreprise peut faire de telles informations.

Le flop de l’assurance connectée

En 2017, L’Express expliquait que le marché de l’assurance connectée, pourtant estimé à 15 milliards d’euros par le cabinet Deloitte, n’arrivait pas à décoller. Les offres de Youdrive ou Allianz conduite connectée n’ont attiré que 30 à 35 000 assurés, sur un total de 30 millions.

Cet article vous a-t-il été utile ?