Tourisme médical : quel pays choisir et pour quel soin ?

Vous en avez sans doute entendu parler ces dernières années, le tourisme médical désigne la possibilité désormais offerte à tout un chacun d’organiser ses vacances dans un lieu donné où il pourra en plus bénéficier de soins de santé à moindre coût.

Tourisme médical

Proposés par des agences spécialisées dans l’organisation de ces voyages combinés, les séjours en tourisme médical concernent aujourd’hui plusieurs spécialités médicales, tels que le dentaire, la chirurgie réparatrice ou encore la chirurgie esthétique.

1/ Avantages et inconvénients du tourisme médical

Le premier avantage indéniable du tourisme médical est sans aucun doute la prise en charge par l’assurance maladie française des soins, si tant est que ceux-ci sont réalisés dans un pays de l’Union européenne. Si tel est le cas, le remboursement est équivalent à celui auquel l’assuré peut prétendre pour des soins réalisés en France.

La raison principale qui peut pousser un patient à opter pour le tourisme médical est que bien souvent, les soins reçus à l’Étranger coutent moins cher qu’en France et que le patient peut ainsi limiter ses dépenses santé et réaliser de véritables économies.

Mais, ce n’est pas tout car se faire soigner à l’étranger peut emporter d’autres avantages, tels que la qualité des soins de santé ou encore la rapidité de la prise en charge.

Cependant, vous pouvez aisément concevoir que les voyages médicaux présentent aussi des inconvénients, notamment au niveau du suivi des patients dans le cas d’une opération chirurgicale lourde par exemple.

Parmi les pays qui ont largement développé le tourisme médical ces dernières années, on peut citer(liste non exhaustive) :

  • Le Brésil et le Maghreb pour la chirurgie esthétique;
  • La Hongrie et/ou la Roumanie pour la chirurgie dentaire;
  • La Pologne pour le traitement chirurgical de la myopie;
  • L’Inde et la Thaïlande pour la chirurgie cardiaque;
  • La Slovaquie pour la thalassothérapie.

2/ Voyage dentaire : où l’organiser ?

Tout le monde le sait en France, les soins dentaires coûtent non seulement cher mais ils sont en plus très peu pris en charge par la sécurité sociale. Il peut dès lors s’avérer très avantageux d’envisager de recevoir ces soins dans un autre pays.

Il est communément reconnu que la Hongrie et la Roumanie sont les destinations les plus prisées pour le tourisme dentaire.

Le voyage dentaire en Hongrie ou en Roumanie

Depuis de nombreuses années maintenant, la réputation des chirurgiens-dentistes hongrois n’est plus à établir. En effet, le premier avantage du pays est qu’il compte le nombre le plus important de dentistes par habitant.

La rédaction de l’Express.fr nous apprend à cet égard que pas moins de 1547 patients français s’y sont rendus en 2011 pour y recevoir des soins dentaires, en général des opérations de chirurgie assez lourdes comme des implantations et prothèses.

En outre, les cabinets de Budapest disposent de matériel de haute technologie, les soins délivrés sont généralement de grande qualité et nec plus ultra, les prix sont bas. Toujours selon l’Express, « En France, la pose d’un implant coûte en moyenne entre 1000 et 1500 euros – en Hongrie, vous débourserez deux à trois fois moins. »

Bien que les échos soient moins retentissants en ce qui concerne le tourisme dentaire en Roumanie, on sait qu’il se développe également.

Tourisme dentaire : les précautions à prendre

Comme pour tout dans la vie, il vaut mieux prendre pas mal de précautions en matière de tourisme dentaire :

  • Vérifier que la sécurité sociale, ainsi que la mutuelle complémentaire si vous en avez une, vous couvrent dans le pays où vous recevrez des soins dentaires ;
  • S’assurer un premier rendez-vous en France auprès d’un dentiste référent de la clinique à l’étranger ;
  • Vérifier qu’un suivi en France est possible (corollaire de la précaution précédente) ;
  • S’assurer de la provenance des produits utilisés (conformité aux normes européennes).

Bon à savoir !

Le tourisme dentaire s’est également bien développé en Espagne et au Maroc, où les tarifs sont en moyenne entre 30 et 50% moins élevés qu’en France.

3/ Tourisme esthétique : ce qu’il faut savoir

En France, l’assurance maladie ne prend pas en charge la chirurgie réalisée dans un seul but esthétique, pas plus qu’elle ne rembourse les opérations de chirurgie esthétique à l’étranger, ni les complications classiques qui font suite à de telles opérations.

Il n’est à ce titre pas anormal que de plus en plus de personnes choisissent de se faire refaire le nez, de subir une liposuccion ou encore un lifting à l’étranger. En effet, les coûts de la chirurgie esthétique sont très élevés en France alors que de plus en plus de pays affichent des tarifs extrêmement avantageux.

Avantages et inconvénients du tourisme esthétique

Sachant qu’une augmentation mammaire coûte entre 4 000 et 5 000 € en France, contre 1 800 à 2 500 € selon les pays, nous dit le site Doctissimo.fr, le choix peut être rapidement fait et ce, même en prenant en compte le coût du billet d’avion qu’un tel voyage implique.

Ainsi, les pays du Maghreb (Tunisie et Maroc en particulier) proposent de plus en plus des séjours tourisme chirurgical à visée esthétique, dont le coût global (hébergement dans des hôtels de luxe, acte chirurgical et organisation d’activité touristique) s’avère véritablement intéressant.

Souvent décrié par les chirurgiens plasticiens français, le tourisme esthétique n’est pas pour autant synonyme de danger de mort et les complications entraînées par les actes de chirurgie esthétique réalisés à l’étranger ne sont pas non plus automatiques. Du coup, rassurez-vous et essayez autant que possible de recueillir les avis et opinions d’autres personnes qui auraient expérimenté ce genre de formule.

Sachez enfin qu’en cas de complications médicales graves à la suite d’opérations de chirurgie plastique, celles-ci sont normalement prises en charge par la sécurité sociale et votre mutuelle.

Source : L’Express.fr

Et si on discutait ?

Restez à l’affût, retrouvez
tous les conseils de LeLynx.fr sur :

Open modal

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt. Fermer