Antibiotiques et alcool : cocktail détonant ?

Antibiotiques et alcool

Dans la croyance populaire, antibiotiques et alcool sont deux substances à ne surtout pas mélanger. Et pourtant, il est prouvé que l’alcool ne diminue en aucun cas l’efficacité d’un antibiotique. En revanche, les effets secondaires sont fréquents et peuvent empêcher le bon rétablissement du malade.

Est-il dangereux de boire de l’alcool au cours d’un traitement antibiotique ? La réponse est simple : on peut consommer raisonnablement de l’alcool sans pour autant annuler les effets du médicament. Il convient du moins de faire attention à certaines substances capables de provoquer des réactions parfois très gênantes.

« Effet antabuse » : quand le Flagyl® est associé à l’alcool

Il n’existe véritablement qu’une seule molécule antibiotique ayant une interaction chimique avec l’alcool. Plus connu sous le nom commercial de Flagyl®, le métronizadole est un antiparasitaire utilisé notamment dans le traitement de la colite (inflammation du côlon ou gros intestin).

L’interaction entre le Flagyl® et l’alcool se manifeste sous forme de différents symptômes appelés « effet antabuse ». Le Flagyl® a pour particularité d’empêcher la transformation des molécules d’alcool toxiques, provoquant alors leur accumulation dans le foie. Les symptômes sont les suivants : rougissements, maux de tête, nausées, vomissements, palpitations, vertiges, difficultés à respirer, douleur thoracique, malaise général.

Une aggravation des effets secondaires

Effets secondaires entre alcool et antibiotiquesPour ce qui est des autres antibiotiques, aucune interaction chimique avec l’alcool n’est à craindre. Ce constat explique l’absence d’avertissement sur les notices accompagnant ces médicaments. Néanmoins, l’association d’alcool et d’antibiotiques peut provoquer certains effets indésirables, potentiellement dérangeant pour la guérison du malade :

  • Troubles intestinaux. La consommation d’alcool tend à augmenter l’irritation de l’estomac et des intestins, déjà augmentée par la prise d’antibiotique. L’un comme l’autre perturbent la flore intestinale et provoquent notamment des diarrhées ;
  • Saturation du foie. Lors d’une consommation d’alcool, les molécules toxiques sont transformées par le foie afin de les éliminer progressivement. Or, les antibiotiques aussi doivent être métabolisés par le foie pour être efficaces. Dans ces conditions, la métabolisation des antibiotiques passe au second plan, tout comme leur efficacité qui se voit fortement diminuée.

Bon à savoir !

En marge des antibiotiques, l’alcool est également déconseillé lors de la prise de certains autres médicaments : anti-inflammatoires, somnifères, antidépresseurs, antihistaminiques…

Et si on discutait ?

Restez à l’affût, retrouvez
tous les conseils de LeLynx.fr sur :

Open modal

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt. Fermer