Comparer
Les assurances auto
  • > 45 contrats d’assurance auto
  • > 250 € par an d’économies
  • > Service gratuit

Ai-je le droit de prêter mon véhicule ?

Prêter son véhicule à son enfant le temps d’une sortie, passer le volant à un ami sur la route des vacances ou pour rentrer chez soi en toute sécurité après une soirée arrosée – toutes ces situations sont monnaies courantes dans la vie de tous les jours.

Mais savez-vous exactement dans quelles conditions vous êtes autorisé à prêter votre véhicule ? Êtes-vous même couvert dans un tel cas de figure ? Réponses avec LeLynx.fr.

1/ Conducteurs exclusifs : vous ne pouvez pas prêter votre voiture

Que vous passiez le volant à un proche ou à un ami, sachez que la majeure partie des contrats d’assurance auto prévoient la possibilité de prêter sa voiture à condition que ce soit pour des déplacements privés qui restent occasionnels.

Attention ! Certains contrats d’assurance auto contiennent une clause d’exclusivité : au moment de la souscription et moyennant une prime d’assurance auto réduite, vous vous engagez à être le seul et unique conducteur du véhicule.

La plupart du temps, cette clause d’exclusivité concerne les voitures haut de gamme ou de collection pour lesquelles personne d’autre que le conducteur mentionné sur le contrat auto n’est habilité à prendre le volant.

Prêt du volant

2/ Le prêt du volant ? A condition qu’il reste occasionnel

Pour une soirée ou un weekend, tout ira bien tant que vous prêtez votre voiture de manière exceptionnelle et pour de courtes durées. Votre assurance auto s’applique normalement dès lors que le conducteur occasionnel dispose d’un permis de conduire valide et qu’il fait un usage raisonné de la voiture prêtée.

En cas d’accident responsable causé par le conducteur occasionnel, les dommages corporels et matériels infligés à des tiers sont couverts par la responsabilité civile de votre assurance auto. Si votre contrat auto n’inclut pas de franchise « prêt du volant », vous serez intégralement indemnisé dans le cas où votre voiture nécessiterait des réparations.

3/ En cas de doute, déclarez tout nouveau conducteur à votre assureur auto

Signalez-le à votre assureur si vous prêtez votre voiture régulièrement au même conducteur. Pour s’éviter des complications, mieux vaut parfois désigner un conducteur occasionnel comme conducteur secondaire du véhicule.

Certes, le montant de votre prime en sera augmenté mais en cas d’imprévu, votre assureur ne pourra pas vous reprocher d’être en tort et vous serez mieux pris en charge pour l’indemnisation d’éventuels dommages.

Restez à l’affût, retrouvez
tous les conseils de LeLynx.fr sur :