Comparer
Les assurances auto
  • > 50 contrats d’assurance auto
  • > 220 € par an d’économies
  • > Service gratuit

Conduire une caravane ou tracter une remorque : quelles précautions prendre ?

Vous devez atteler une remorque à votre voiture pour transporter quelque chose d’encombrant, vous partez en vacances en caravane ? Dans les deux cas de figure, conduire une caravane ou rouler avec une remorque attelée à votre voiture implique d’acquérir de nouveaux réflexes au volant.

Caravane remorque

Le permis B vous permet de conduire une caravane ou de rouler avec une remorque attachée à votre voiture tant que le poids de la remorque ne dépasse pas 750 kg. Votre véhicule et la remorque ou la caravane que vous conduisez ne doivent pas excéder 3,5 tonnes. Pour vous donner une idée, une voiture familiale pèse environ 1,5 tonne. Au-delà des limites fixées, il vous faudra passer le permis E.

1/ Caravane et remorque : prudence sur la route

L’été, vous croisez davantage de véhicules tractant des caravanes ou des remorques sur la route des vacances. Beaucoup sont conduits par des automobilistes venus de l’étranger. Par nécessité, caravanes et voitures tractant une remorque roulent moins vite que la normale.

Selon les statistiques de la sécurité routière, environ 300 accidents corporels impliquent un véhicule dit lent de type caravane ou remorque. Que vous en soyez conducteur ou que vous croisiez ces véhicules sur votre chemin, redoublez de vigilance.

Conduire une caravane ou une remorque peut poser certains problèmes pour les conducteurs novices ou qui n’ont pas l’habitude de ce type d’attelage. LeLynx.fr vous donne quelques conseils pour que votre trajet en caravane ou avec une remorque se passe comme sur des roulettes !

2/ Se préparer avant de prendre la route

Système d’attache, pneus, éclairage. Avant de partir avec votre caravane ou votre remorque à l’assaut des routes de France, pensez à contrôler certains éléments de votre véhicule.

Soyez attentif à la répartition des charges dans votre remorque ou à l’intérieur de votre caravane pour garder une bonne tenue de route. Inspectez également le système d’attache de la remorque à votre véhicule.

Vérifiez la pression et l’état de vos pneus, sans oublier la roue de secours. Des études montrent que 67% des remorques et des caravanes roulent avec des pneus sous-gonflés par rapport aux normes de sécurité. Sachez que des pneus sous-gonflés sont à l’origine d’un accident sur 20.

Etat des lieux de la voiture, de la remorque et de la caravane

Vérifiez également l’usure des pneus en regardant la profondeur des rainures : plus elles sont plates, moins votre voiture adhérera à la route, surtout par temps de pluie.

L’ensemble de l’éclairage et des clignotants de la voiture, de la remorque et de la caravane doivent fonctionner. En plus d’être indispensables si vous roulez la nuit, ils permettent aux autres automobilistes d’anticiper vos manœuvres.

Les équipements supplémentaires. Si vous roulez avec une remorque, veillez à ce que votre plaque d’immatriculation reste visible. Si ce n’est pas le cas, posez-en une identique à celle de la voiture à l’arrière de la remorque.

Pour être visible, vous devez apposer 2 triangles réfléchissants rouges à l’arrière de votre remorque. De même, les feux arrière d’éclairage, de stops et les clignotants doivent être opérationnels.

N’oubliez pas de rajouter un rétroviseur côté conducteur si la remorque ou la caravane obstrue le champ de vision du rétroviseur intérieur.

3/ Adaptez votre conduite

Conduire une caravane ou rouler avec une remorque attelée à votre voiture demande d’être très vigilant. Les manœuvres sont plus difficiles, les accélérations diminuées et les distances de freinage allongées, alors un seul mot d’ordre : prudence sur la route.

Prenez un temps d’adaptation pour prendre en main votre nouvel attelage. Adoptez une conduite souple, sans accélération ou freinage trop brusque pour garder un maximum de stabilité. Faites preuve de calme et de dextérité.

Caravanes et remorques : quels sont les risques ?

Les principaux risques sont dus à l’éclatement d’un pneu ou à l’effet de « mise en lacet » : la caravane se met à zigzaguer. Si ces mouvements prennent de l’ampleur, la caravane peut se renverser.

La mise en lacet peut être le résultat d’une vitesse excessive, d’un coup de volant trop brusque ou d’un appel d’air au moment d’un dépassement car vous avez une plus grande prise au vent. Evitez toute réaction brutale : maintenez la direction de la voiture et levez progressivement le pied sans freiner d’un seul coup.

Les accidents sont souvent liés à une mauvaise appréciation de la situation. Pour éviter le pire, gardez vos distances. Si la caravane ou la voiture et la remorque dépasse 7 mètres, laissez au moins 50 m avec le véhicule de devant.

Respectez les limitations de vitesse et n’entreprenez pas de dépassements osés. Ne vous rabattez pas trop vite et pensez à prévoir de freiner sur une plus longue distance.

Virages et marche arrière. Gardez en tête le gabarit exact de l’ensemble de l’attelage. Suivez les itinéraires « poids lourds » qui vous facilitent les manœuvres en ville. Dans les parkings ou les souterrains, tenez compte de la hauteur et de la largeur de votre véhicule.

Prenez vos virages plus large. N’oubliez pas que votre véhicule est plus long que d’habitude. Réduisez votre vitesse. En raison de son poids et de sa hauteur, votre attelage a une moins bonne tenue de route qu’une simple voiture.

Pour faire marche arrière, tournez le volant dans le sens contraire de la direction où vous vous engagez. Maintenant, à vous de vous lancer.

Restez à l’affût, retrouvez
tous les conseils de LeLynx.fr sur :

Open modal