Conduire une caravane ou tracter une remorque : les précautions à prendre

Caravane

Chaque année, environ 300 accidents corporels impliquent un véhicule « lent » de type caravane ou remorque, selon la Sécurité routière. Lors de la conduite de cette charge supplémentaire, une vigilance redoublée est donc de mise. Premier réflexe : adapter sa couverture d’assurance auto en conséquence, afin d’être certain de bénéficier des meilleures garanties.

Vérifier l’état général du véhicule

Conduire de nuitTracter un poids supplémentaire comme celui d’une remorque ou d’une caravane demande de posséder une voiture en parfait état de marche. Avant de prendre la route, il est primordial de contrôler la pression et l’état des pneus : plus ces derniers seront usés, moins le véhicule déjà fragilisé par l’ajout d’un attelage inhabituel adhérera au bitume, notamment par temps de pluie.

L’éclairage et les clignotants de la voiture, de la remorque et de la caravane doivent également fonctionner. En plus d’être indispensables pour rouler de nuit, ils permettent aux autres automobilistes d’anticiper les manœuvres effectuées.

Voir et être vu

RétroviseurL’ajout d’une caravane ou d’une remorque à un véhicule peut masquer la plaque d’immatriculation. Dans ce cas, il est obligatoire d’apposer une nouvelle plaque à l’arrière de l’élément tracté, de manière à rester identifiable par les forces de l’ordre.

Pour plus de sécurité, deux triangles réfléchissants rouges peuvent également compléter le système d’éclairage. Côté conducteur, la longueur du véhicule obstrue parfois le champ de vision et rend difficiles certaines manœuvres. Seule solution : ajouter un troisième rétroviseur.

Ajuster sa conduite

Caravane remorqueDistances de freinage allongées, accélérations diminuées, marches arrière difficiles… conduire une caravane ou une remorque demande calme et dextérité. Il est préférable d’adopter une conduite souple, sans accélération ou freinage brusques, pour garder un maximum de stabilité.

Respecter les limitations de vitesse, ne pas entreprendre de dépassements dangereux ou freiner sur une plus longue distance font également partie des réflexes à assimiler. En ville, il est judicieux de suivre les itinéraires «  poids-lourds » créés pour faciliter les manœuvres et éviter les erreurs de largeur ou de longueur, notamment dans les parkings.

Contacter son assureur auto

assuranceAux termes de la loi française, caravanes et remorques doivent obligatoirement être assurées. Les compagnies d’assurance auto sont les mieux à même de répondre aux questions des conducteurs et pourront préciser si un contrat d’assurance spécifique est à souscrire. En général, lorsque le poids total à charge (PTAC) est inférieur à 750 kg, un contrat d’assurance auto classique suffit à couvrir l’ensemble.

Des garanties supplémentaires contre le vol ou les incendies peuvent également être choisies pour protéger de façon optimale la caravane ou la remorque. Pour trouver l’offre la mieux adaptée à chaque situation, la solution la plus efficace reste de mettre en regard les contrats en utilisant les services d’un comparateur d’assurances auto en ligne.

 

Astuce Malynx !

Le permis B permet de conduire une caravane et de rouler avec une remorque, tant que le poids de ces éléments ne dépasse pas les 750 kg. Par ailleurs, le poids de l’ensemble (voiture + remorque ou caravane) ne doit pas excéder 3,5 tonnes. Au-delà des limites fixées, il est obligatoire d’être titulaire du permis E.

Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres