La garantie assistance dépannage en assurance auto

Garantie assistance dépannage

Panne, crevaison, batterie à plat, accrochage… nul n’est à l’abri d’un impondérable sur la route. Pour tranquilliser les automobilistes, la plupart des compagnies d’assurances auto incluent dans leurs offres une garantie assistance. Le principe ? Apporter une aide matérielle et financière en cas d’immobilisation du véhicule.

Bénéficier de la garantie assistance

Qu’il s’agisse d’un contrat « au tiers » ou « tous risques », l’assistance dépannage fait partie des garanties de base de l’assurance auto : ses services sont compris dans la plupart des contrats et sont accessibles 24h/24 sur simple demande. Pour ce faire, l’assuré doit contacter le service assistance dont le numéro de téléphone est inscrit sur le certificat d’assurance apposé sur le pare-brise de la voiture. Il est recommandé de conserver sa carte grise à portée de main : les informations qui y figurent sont nécessaires pour identifier l’assuré.

Selon le niveau de couverture, les services proposés sont plus ou moins étendus. Il convient donc de bien comparer les contrats d’assurance auto avant de faire son choix au moment de la souscription. La garantie assistance dépannage peut comprendre :

  • Le remorquage de la voiture ;
  • Le rapatriement ou l’hébergement du conducteur et de ses passagers ;
  • La prise en charge des frais de transport (train, avion, taxi…) ;
  • Le remplacement du véhicule le temps des réparations.

Astuce Malynx !

Les automobilistes qui franchissent souvent la frontière peuvent demander à leur assureur une extension de leur garantie assistance à l’étranger. Remorquage, hébergement, rapatriement… les services sont identiques à ceux proposés sur le territoire français.

Attention aux restrictions de garantie

Si en théorie, tous les assurés sont concernés par l’assistance dépannage, la réalité est parfois bien différente après un sinistre. C’est notamment le cas lorsqu’une voiture n’est protégée que par une formule de base, type assurance « au tiers ». Les services sont alors restreints :

  • Remorquage après un accident de la routeLes frais de dépannage et de remorquage peuvent ne pas être intégralement indemnisés si le véhicule tombe en panne à plus de 50 km du lieu d’habitation. Une franchise reste alors à la charge de l’assuré ;
  • Les véhicules de remplacement sont le plus souvent réservés aux conducteurs ayant fait le choix d’une formule d’assurance « tous risques » ;
  • L’hébergement à l’hôtel – lorsqu’il est couvert par l’assistance – est estimé sous forme de forfait et ne peut dépasser une certaine somme fixée dans les conditions générales du contrat.

Les avantages de l’assistance 0 kilomètre

Comprise d’office dans la plupart des contrats « tous risques », l’assistance 0 kilomètre vient compléter les formules « intermédiaires » sur demande de l’assuré.  En cas de pépin, une assistance est possible partout en France, y compris au domicile de l’assuré, sans qu’aucune franchise soit appliquée.

La panne constatée ne doit pas nécessairement être importante : même une crevaison ou un problème de batterie peut faire l’objet d’un dépannage. Par ailleurs, le conducteur est automatiquement pris en charge (prêt d’une voiture, remboursement des frais de taxi…) afin qu’il puisse poursuivre son trajet sans encombre.

Et si on discutait ?

  1. catbath

    Bonjour au lieu de faire remorquer une auto dans un garage désigné par l’assurance . Nous avons décidé de réfléchir si nous la faisions rentrer sur un plateau avec nos propres moyens ou si nous allions la vendre pour pièces sur place. Le camion est donc reparti vide et le chauffeur devait constater la panne à l’assurance.nous avons ensuite été rapatriés par l’assurance.ma question est : l’assurance peut elle nous refuser l’aide aux frais de rapatriement parce que le cqmion est reparti vide? Merci d’avance

    1. LeLynx.fr

      Bonjour @catbath,
      Après un sinistre, il faut toujours appeler l’assistance du contrat d’assurance avant de faire dépanner son véhicule. Si vous avez laissé repartir le camion vide, cela pourrait en effet constituer un motif de refus de prise en charge.

Open modal

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt. Fermer